La semaine du Président Touadéra dominée par la question du Km5

0
91

Bangui- Le Conseiller en Communication, Porte-parole de la présidence de la République, Albert Yaloké Mokpème, a animé, samedi 14 avril 2018 à Bangui, un point de presse pour évoquer les principales activités réalisées par le Président Faustin Archange Touadéra durant la semaine du 9 au 15 avril.

Le Conseiller Albert Yaloké-Mokpème a expliqué que le 10 avril dernier, le Président Faustin Archange Touadéra a décoré de la médaille d’Officier dans l’Ordre de la Reconnaissance Centrafricaine Rémi Kossouho, Agent Comptable Central du Trésor en fin de mission dans notre pays, récompensé pour avoir œuvré avec son équipe au relèvement des finances de l’Etat, à renouer avec la bonne gouvernance financière, à reconstituer la comptabilité de l’Etat et à assainir les relations avec les banques.

Il a indiqué que le mercredi 11 avril, le Chef de l’Etat a reçu la délégation conduite par Jean-Pierre Lacroix et Smaïl Chergui, respectivement Secrétaire Général Adjoint des Nations-Unies en charge des Opérations de Maintien de la Paix et Commissaire pour la Paix et la Sécurité de l’Union Africaine avec qui, il a échangé sur la situation politique et sécuritaire du moment.

« Les évènements du Km 5 ont été évoqués au cours de cette rencontre. Le Président de la République a expliqué à ses hôtes le bien-fondé de cette opération qui fait suite aux demandes constantes et pressantes des commerçants et habitants du PK 5 victimes des bandes armées qui sévissent dans leurs quartiers », a -t-il poursuivi.

Albert Yaloké Mokpème a souligné que ce même mercredi le Président Touadéra a présidé la première Réunion du Groupe International de Soutien à la RCA (GIS-RCA) où les partenaires sont venus réaffirmer le soutien de la Communauté Internationale, notamment au processus de stabilisation de la paix, de la réconciliation nationale et aux actions prioritaires du plan de relèvement (RCPCA).

Il a fait savoir que les représentants de la Communauté Internationale ont condamné à l’unanimité la mauvaise volonté manifeste de certains groupes armés qui refusent de déposer les armes pour s’adonner aux pillages des ressources, aux massacres des populations et surtout empêcher le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur le territoire.

Ensuite, il a rappelé que le Chef de l’Etat s’est adressé à la nation en sango dans la soirée du mercredi 11 avril pour adresser ses sincères condoléances aux familles endeuillées par les derniers évènements et expliquer au peuple centrafricain les enjeux de ce qui se passe au Km 5, à Bangui.

Le Conseiller Mokpème a noté que le jeudi dernier, le Président Faustin Archange Touadéra a accordé une audience au Médiateur de la République, Jacques Mbosso, qui est venu lui rendre compte des différents échanges que le Conseil National de la Médiation a eu avec les Maires, les Imams, les Pasteurs, les femmes et les Organisations de jeunes à la suite des derniers évènements au Km 5.

Il a enfin indiqué que le jeudi 12 avril dernier, le Chef de l’Etat a reçu les représentants de la Plateforme des confessions religieuses, notamment le Cardinal Nzapalainga et l’Imam Kobine Layama, de retour d’un déplacement dans le Mbomou et la Basse-Kotto.

Les deux dignitaires religieux ont affirmé que les réclamations formulées à l’endroit des autorités et de la Minusca se résument au redéploiement des forces de défense et de sécurité nationales pour protéger la population et au retour de l’autorité de l’Etat.

Etienne Vikoma

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here