Le Président Faustin Archange Touadéra invite la population à soutenir l’opération des forces de sécurité au Kilomètre 5

0
123

Bangui– Le président de la République, Faustin Archange Touadéra, a appelé,dans un message radiotélévisé mercredi 11 avril 2018 à Bangui, les populations centrafricaines à soutenir l’opération entamée dimanche 8 avril au Kilomètre 5, à Bangui pour neutraliser les groupes armés.

S’exprimant en sango (langue nationale), Faustin Archange Touadéra a déclaré qu’il ne s’agit pas d’affrontements interconfessionnels, mais d’une opération destinée à protéger la population des violences dues aux bandits.

Le Président Touadéra a invité « la population du Km5 en particulier, et la population centrafricaine, en général, à comprendre que l’enjeu est aujourd’hui la protection, leur protection et qu’on doit là où un centrafricain ou un étranger se trouve sur le sol centrafricain, il doit être protégé par la loi ».

« Ce n’est pas contre une communauté, ni contre la population du km5. D’aucun ont voulu créer l’amalgame en essayant d’instrumentaliser, de transformer ceci en une situation confessionnelle c’est faux donc, nous devons poursuivre pour la protection de nos populations », a expliqué le chef de l’Etat, ajoutant que l’objectif est « d’appréhender les responsables des groupes criminels pour les traduire en justice ».

« Les habitants du Km5 ont demandé à moi-même et au gouvernement ainsi qu’à la MINUSCA de prendre nos responsabilités afin de les protéger. Ils ont écrit à la MINUSCA de les protéger contre ces bandits pour qu’ils puissent arrêter leurs exactions, leurs violences et leurs prédations sur les paisibles populations du Km5 », a expliqué le chef de l’Etat.

« Il vous souviendra qu’il y a quelques mois deux groupes se sont affrontés à cause du racket des commerçants, brûlant des magasins », a-t-il rappelé, précisant que « des groupes de bandits ont pris la population du km5 en otage ».

Il convient de noter que la déclaration du Président Touadéra intervient au lendemain de violents affrontements qui ont opposé les casques bleus et les forces de sécurité intérieures au groupes armés du Kilomètre 5, faisant des dizaines de morts et blessés, dont un casque bleu du contingent rwandais de la Mission multidimensionnelles intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine.

François Biongo

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here