Que se passe-t-il en République Centrafricaine ?

0
148

Comme nous le disions hier, la décision de désarmement du km5 était trop grosse pour être vraie et la Minusca n’aurait pas mis à mal sa crédibilité de la sorte si l’enjeu n’en valait pas la chandelle.

Mais si nous restons lucides et faisons preuve d’esprit analytique nous y verrons du déjà vu, ou en tout cas, une méthode bien connue.

Le contexte récent : le choix du Président d’ouvrir au rival Russe les portes de la RCA, les inquiétudes des experts français, l’inaction de la Minusca jusqu’à hier 2h du matin, les tensions entre les institutions étatiques suite au dernier remaniement du bureau politique de l’assemblée nationale, et les rumeurs du remaniement gouvernemental, autant d’éléments qui ne doivent pas être noyés par des détails se limitant à la personne du Président Touadera.

Ceci-dit, le désarmement du km5 et la contre-offensive des Seleka du camp Beal sur le contingent Égyptien n’étaient que diversion. Il y avait aussi les FSI et le contingent Pakistanais, pourquoi le choix de l’attaque du contingent Égyptien situé non loin du domicile du Président ? Un prétexte pour opérer sans inquiétudes dans une situation tendue et confuse, qui au final, n’aura duré que 30 minutes.

Étonnant tout de même pour un combat visant à tout prix à désarmer l’ennemi. 30 minutes, n’est-ce pas le temps nécessaire pour mener une opération et imposer une pression ? Des communiqués nous rassurent sur le fait que la résidence du Président Touadera n’était pas la cible des attaques, pourtant celle-ci était bien l’objet de l’opération.

Le communiqué de notre média de référence (RFI « Radio France Internationale »), est d’une affirmation qui impose la suspicion et le doute. Pourquoi tant d’affirmation ? Complicité à l’opération par la manipulation des esprits ? Ou simple information ?

L’équivoque serait levée si la RCA avait au moins un média à la hauteur pour relever le défi de l’intoxication médiatique.

D’ailleurs, pour nous rassurer, dites-nous où était le Président au moment des attaques ? Et où est-il en ce moment ?

Le peuple a besoin de l’entendre à défaut d’une communication gouvernementale.

Nous le serons d’ici quelques jours si certaines inquiétudes outre frontière tendent à disparaître par enchantement.

Tout ce qui se passe en RCA dépasse l’entendement er celui du centrafricain en particulier, plus soucieux de sa position personnelle que celle du pays et de tout un peuple. Les opposants attendant gentiment leur tour au siège présidentiel. De même, le Président de l’assemblée qui de fait est aussi député du 3ème arrondissement. Silence malicieux ou complice ?

C’est à se demander pourquoi ces Hommes font de la politique, en tout cas ce n’est pas pour le peuple.

Comme à l’accoutumée, aucune communication pertinente, tout le monde fait le mort en attendant de sortir du néant et venir chercher à s’asseoir sur un trône d’épines.

Pasto Poutinette

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here