Première réunion à Bangui du Groupe Internationale de Soutien à la RCA

0
71

Bangui – Le Président de la République Faustin-Archange Touadéra a officiellement ouvert mercredi 11 avril 2018 à Bangui les travaux de la première réunion du Groupe Internationale de Soutien à la République Centrafricaine (GIS-RCA).

L’objectif de cette réunion vise le processus de stabilisation du pays, avec l’assistance des pays amis et organisations dont la RCA est membre.

Le Président de la République, redoutant que la RCA puisse évoluer en vase clos, a tourné les yeux, entre autres, vers les pays de la sous-région membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), des Nations Unies et de l’Union Africaine.

Présentant la situation générale de la RCA, Faustin-Archange Touadéra a rappelé la mise en place de toutes les institutions républicaines dans le délai constitutionnel, à l’exception du sénat.

D’après lui, le dernier remaniement du gouvernement en septembre dernier a été représentatif, car prenant en compte toutes les diversités sociologiques du pays et la participation de tous les acteurs de la vie politique nationale.

Dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat, il a fait allusion au redéploiement et à l’installation, dans toutes les préfectures, des autorités politico-administratives afin d’accélérer le retour des déplacés et des réfugiés chez eux et faciliter la réconciliation nationale et le vivre-ensemble.

Sur le plan sécuritaire, le chef de l’Etat a parlé du pré-DDR (désarmement-démobilisation et réinsertion des ex-combattants) qu’il avait personnellement lancé le 30 août dernier. Ce processus a permis, selon lui, la collecte des armes, l’insertion de 206 ex-combattants dans le processus socioéconomique et l’incorporation de 233 autres dans l’armée nationale.

Toujours sur ce plan, il a cité l’adhésion de 12 groupes politico-militaires au processus DDRR.

Le Président de la République a déploré que ces efforts soient entachés de réticences de certains groupes armés, à l’exemple de ceux du Kilomètre 5, à Bangui, qui ont pris en otage les habitants du secteur.

Il a exhorté les partenaires à une chaîne de solidarité pour non seulement pérenniser les acquis de ce qui a été accompli, mais aussi conduire le pays vers un avenir serein.

Cette réunion du Groupe International de Soutien à la RCA intervient à un moment où le commissaire paix et sécurité de l’Union Africaine, Smaïl Chergui, et le secrétaire général adjoint des Nations Unies, Jean-Pierre Lacroix, effectuent une visite officielle à Bangui.

Il est à noter que le Groupe Internationale de Contact de la République Centrafricaine (GIC-RCA) est devenu Groupe International de Soutien lors de sa dernière réunion d’août 2016 à Bangui. Cette organisation est placée sous la conduite de l’Union Africaine, des Nations Unies et de la CEEAC.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here