Nemery Matar Alias Force avoue être soutenu par la France, l’Ambassade de France dément 11 Avril 2018

0
338

Le leader des criminels de Km5 à Bangui, Nemery Matar Alias Force, a avoué à travers des tracts dispatchés qu’il est soutenu par la France. Informée de cette nouvelle, l’Ambassade de France à Bangui dément cette révélation de chef des criminels armés du 3ème arrondissement de la capitale centrafricaine.

Les violences armées qui ont éclaté depuis le week-end dernier dans la ville de Bangui, laissent réfléchir sur les en dessous de la déstabilisation de la capitale centrafricain en paix depuis un bon bout de temps.

Le leader des groupes criminels appelés autodéfense de Km5, Nemery Matar Alias Force, a mentionné dans des tracts en circulation à Bangui et sur les réseaux sociaux, être soutenu par la France.

Dans un communiqué laconique, l’ambassade de France a réagi.

« L’Ambassade de France à Bangui apprend avec consternation la distribution, par le dénommé « Force », d’un tract dans lequel celui se prévaut du « soutien de la France ». L’Ambassade de France dément formellement tout soutien à l’auteur de ce tract irresponsable et, plus largement, aux groupes armés qui entravent le retour de l’ordre public et entretiennent les violences contre les populations civiles ».

Par ailleurs, l’Ambassade condamne les violences éclatées depuis le week-end dernier dans la capitale centrafricaine. Elle réitère à travers le communiqué son soutien à la Minusca et aux forces gouvernementales engagées pour le retour de la paix et de la sécurité en Centrafrique.

Depuis le début des événements qui continuent de fragiliser la République centrafricaine, beaucoup sont les Centrafricains qui pointent du doigt la France comme instigateur des troubles, par rapport à l’intervention de la Russie dans ce pays en crise depuis 2013. La révélation de Nemery Matar Alias Force serait considérée comme une preuve pour attester les allégations sur le soutien de la France aux groupes armés dans le pays.

Par Mamadou NGAINAM

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here