Centrafrique: « L’opération conjointe au Km5 ne vise pas une communauté », selon le président Faustin Archange Touadera

0
125

BANGUI, le 12 Avril 2018(RJDH)— Trois jours après les échanges de tirs à quelques encablures de sa résidence, Faustin Archange Touadera, président de la République, lors de sa première sortie médiatique, a rejeté l’idée d’une chasse contre la communauté musulmane. Il l’a dit au sortir d’une rencontre avec le comité de soutien à son pays ce 11 avril à Bangui.

La réaction de Faustin Archange Touadera fait suite à une opération musclée des forces conjointes contre les groupes autodéfense du km5 faisant plusieurs morts. Laquelle opération est minutieusement suivie dans plusieurs villes de l’intérieur du pays où les populations observent la ville morte suite à ce qui se passe dans le troisième arrondissement de Bangui.

Faustin Archange Touadera appelle les groupes armés à rester dans le schéma de l’Union Africaine qui formalise leurs revendications politiques ainsi que le DDRR qui sera lancé très bientôt. « Je demande aux populations des villes de Batangafo, Kaga-Bandoro, Ndélé, Bria et Birao de ne pas suivre les gens qui les manipulent. Ce n’est pas une guerre contre la communauté musulmane ; nos frères musulmans savent qu’ils sont pris en otages par des bandits et qu’ils ne peuvent pas exercer librement leur commerce» a-t-il soutenu avant d’aborder les risques sur le développement du pays.

«Notre pays marche à reculons à cause de la guerre, alors que les autres pays avancent. Ceux qui veulent le désordre, ce sont eux qui profitent du désordre, mais qu’est-ce qu’ils font de l’argent qu’ils prélèvent si ce n’est que d’acheter de la drogue, du Tramadole pour donner aux jeunes et les pousser aux violences » a-t-il décrié.

Cette sortie médiatique du président Faustin Archange Touadera vient renforcer l’appel du ministre, porte-parole du gouvernement, de la Minusca et du premier ministre, des élus du peuple qui, tous, porte contre la manipulation liée à cette opération et qui soutiennent l’idée de la traque des leaders des groupes armés./

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here