Centrafrique : une femme retrouvée morte dans son bureau au ministère de la santé à Bangui

0
122

Une doctoresse, haut cadre de la santé a été retrouvée morte hier dans son bureau au ministère de la santé à Bangui.

L’Ordre des Médecins parle d’assassinat et demande que toute lumière soit faite sur ce décès tandis que d’autres sources parlent de suicide.

Dans sa déclaration en réaction à cette découverte macabre, le Médecin Vie de Dieu Ngoko-Nzenguet, vice-président de l’Ordre des Médecins a posté sur sa page Facebook un appel aux médecins, pharmaciens et dentistes un appel à la mobilisation pour exiger que lumière soit faite sur les circonstances de la mort de leur consœur. Convaincu que celle-ci a fait l’objet d’assassinat, peut-on lire sur sa page.

Le médecin traitant de la défunte joint par le RJDH parle quant à lui des pistes de suicide «il est difficile pour nous maintenant de parler de suicide, car la défunte souffrait d’un problème psychique, mais la piste de suicide semble probable », a indiqué docteur Caleb Ketté, médecin traitant de Prisca Mornandji.

Une enquête judiciaire est ouverte par le Parquet de Bangui aux fins d’élucider les circonstances de la mort de cette doctoresse. «Nous avons ouvert une enquête judiciaire depuis hier, et les officiers de police judiciaire y travaillent. Les premiers éléments résultant de l’enquête font croire à un cas de suicide, mais il faut préciser que l’enquête n’est pas encore bouclée» a expliqué le Procureur de la République, Laurent Lengandet.

Le RJDH a tenté à plusieurs reprises et sans succès d’entrer en contact avec le ministre de la Santé pour avoir quelques éléments dont dispose ce département ministériel sur ce cas précis./ Verdiane Niabodé et Jean Fernand Koena

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire