Centrafrique : Retraite institutionnelle de haut niveau, un rendez-vous de l’école de la démocratie

0
101

Depuis samedi 17 mars dernier, s’est ouverte à Bangui, une rencontre internationale dite ‘’Retraite institutionnelle de haut niveau’’. Il s’agit d’une initiative du Gouvernement, par le biais du Ministère en charge de la Francophonie, avec l’appui de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

La gestion démocratique des affaires de la cité a été au centre de ces assises de trois jours qui prendront fin ce lundi, à l’hôtel Plazza Bangui. Elle a réuni les patrons de toutes les institutions de la République, à commencer par le Président de la République, Pr Faustin Archange Touadéra, qui a ouvert les travaux, le Président de l’Assemblée nationale, Abdou Karim Méckassoua, le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, le Représentant de la Secrétaire générale de l’OIF, M. Kadré Désiré Ouédraogo, les Présidents des autres Institutions nationales, ainsi que les Représentants et Chefs de missions diplomatiques accrédités en Centrafrique. Laurent Fabius, Président du Conseil Constitutionnel de France est intervenu en vidéoconférence.

« Cette Retraite doit être pour nous centrafricains, une occasion pour stabiliser nos institutions », a fait savoir M. Chancel Sékodé Deugbail, Ministre centrafricain en Charge de la Francophonie. Pour lui, c’est une opportunité pour le gouvernement de faire un plaidoyer autour du Programme d’Urgence de son Département qui vise l’amélioration des conditions de vies des jeunes, femmes et personnes affectées par la grande crise que le pays a connue.

Quant à Kadré Désiré Ouédraogo, Représentant de la Secrétaire générale de l’OIF, il a rappelé à que la Secrétaire générale de l’OIF l’a chargé de réitérer au peuple centrafricain son engagement qu’elle avait pris lors de sa visite de travail au mois d’avril 2017, en Centrafrique lequel engagement consiste à mobiliser les ressources et les partenaires pour soutenir le peuple centrafricain car, selon l’Orateur la solidarité reste et demeure au centre des actions de l’OIF.

Il aura fallu attendre l’intervention de Pr Babacar Kanté, pour véritablement rentrer dans le sujet. Son thème de communication est : Séparation et Collaboration des Pouvoirs comme page de Stabilité Institutionnelle et d’Efficacité de l’Action de l’Etat. L’orateur a indiqué que l’objectif du principe de séparation des pouvoirs c’est la protection et la garantie de la démocratie et qu’il faut bien moderniser le principe de la séparation des pouvoirs en le faisant glisser sur ce qu’il appelle la séparation des fonctions. Et cette nouveauté permet aux Responsables des Institutions d’avoir une mission précise et d’être jugés à base de leurs résultats.

Dans son intervention par vidéoconférence, Laurent Fabius, qui, faute d’avoir fait le déplacement de Bangui, a passé son message par vidéoconférence. Pour Laurent Fabius, le moment est opportun pour aplanir les divergences. Il a ajouté que la séparation des pouvoirs ne doit pas déboucher sur le cloisonnement des pouvoirs mais il faut plus tôt, créer une interaction entre les trois (3) pouvoirs de l’Etat que sont, l’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire.

Avant de déclarer ouvert les travaux, le Président Touadéra relevé que le choix du thème et des sous-thèmes de cette Retraite réponde effectivement aux défis de l’heure de la RCA entre autres, la restauration de l’autorité de l’Etat. Le chef de l’Etat a terminé par remercier la Secrétaire générale de la Francophonie et l’ensemble de la communauté internationale pour leur soutien inlassable en faveur de la République centrafricaine.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire