Clôture à Bangui d’un atelier de renforcement des capacités du Haut Conseil de la Communication

0
135

Bangui, 15 mars – Le Président du Haut Conseil de la Communication (HCC), José-Richard Pouambi, a clos, jeudi 15 mars 2018 à Bangui, les travaux de l’atelier de renforcement des capacités du Haut Conseil de la Communication, en présence du représentant du ministre de la Communication, François Bétabélé.

Les objectifs de cet atelier sont d’évaluer le plan d’action de cette institution et d’améliorer la formation du personnel et d’impliquer le HCC dans le processus de révision du cadre juridique avec des contributions solides.

Les participants à cet atelier ont recommandé entre autres au gouvernement de procéder à la relecture de l’ordonnance n° 05.002 du 22 février 2005 relative à la liberté de la communication en République Centrafricaine, l’insertion de cours d’éducation des média dans les programmes du fondamental I et II (primaire et secondaire).

Au HCC de sensibiliser les professionnels des média pour promouvoir la paix et la cohésion sociale en République Centrafricaine et d’harmoniser le champ de compétence entre le HCC et l’Observatoire des Média rn Centrafrique (OMCA) en vue d’éviter d’éventuels conflits.

Enfin ils ont recommandé à l’ONG Internews, qui a contribué à l’organisation de l’atelier, d’apporter un appui multiforme dans le cadre de la régulation en République Centrafricaine et de renforcer les capacités du HCC et de l’OMCA.

Cet atelier, qui a duré neuf jours, a permis à une quarantaine de cadres du HCC du ministère de la Communication et des Média et celui chargé des relations avec les institution de la République, de responsables des média privés d’être édifiés sur le diagnostic organisationnel et opérationnel du HCC, l’appui à la préparation d’un plan d’action réalisable et la relecture de la loi sur la communication conformément aux standards internationaux.

Le président de cette institution, José-Richard Pouambi, a assuré les participants à cet atelier de son engagement pour la mise en œuvre de ces recommandations.

« Le souhait du HCC est de corriger les carences et les vides juridiques contenus dans l’ordonnance n° 05.002 du 22 février 2005 et de passer d’une ordonnance à une loi, ce qui permettra au HCC d’avoir les coudés de franches pour une régulation plus efficace, à la grande satisfaction des professionnels des média, d’une part, et celle de nos compatriotes qui ne cessent de faire l’objet de diffamation et des injures, d’autre part », a souligné José-Richard Pouambi.

Il a par ailleurs invité les participants à cet atelier à mettre en application les acquis dudit atelier en vue de la restructuration de l’instance de régulation des média qui est le Haut Conseil de la Communication et « l’autorégulateur, l’OMCA qui fait déjà un travail remarquable ».

Il convient de noter que le consultant, Dr.Joan Barata, est le facilitateur de l’atelier de renforcement des capacités du Haut Conseil de la Communication sur la règlementation des média en République Centrafricaine.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire