Centrafrique : Quoi faire des Séléka démobilisés à Bangui ?

0
181

Bangui – si ce n’est un fait divers récent, impliquant ces anciens rebelles cantonnes au camp du RDOT (régiment opérationnel pour la défense du territoire), situe au PK11 dans la commune de Begoua dans la banlieue de Bangui depuis 5 ans, personne ne reparlerait d’eux.

Des cas de braquages multiples les ont remis sous la lumière.

Eux ici se sont auto dénommés « La Séléka rénovée »

PROMESSES NON TENUES
YAKOTA BAROUM, l’un de leurs porte paroles en fait le constat amer :

« Nous sommes là depuis 5 ans après avoir désarmés. [..] Nous sommes des combattants conformément aux accords du forum de Bangui, et nous attendons toujours le programme global du PN DDR. [..] La semaine vient passer, l’Union Africaine nous a contacté, pour nous projeter une feuille de route sur une manière de mettre fin à la crise politico-sécuritaire en République centrafricaine. On attend. »

Le gros problème ? L’argent, il faut 10 millions de $. Par ailleurs, comme ces ex rebelles ne sont plus des dangers pour les populations, leur cas est négligé.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire