Le ministre français de l’Intérieur en Algérie mercredi, puis au Niger

0
18

Ce déplacement, prévu jusqu’à dimanche, permettra de « rappeler le partenariat étroit qui unit l’Algérie et la France, notamment sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme, ainsi que sur les enjeux migratoires » et de « démontrer le partenariat efficace de la France et du Niger en matière de lutte contre les réseaux de trafiquants d’êtres humains », indique le ministère dans un communiqué.

En Algérie, Gérard Collomb doit notamment rencontrer son homologue Noureddine Bédoui, ainsi que le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Le ministre se rendra ensuite au Niger pour participer à une réunion internationale à Niamey sur la coordination pour la lutte contre les réseaux de trafiquants de migrants, avec les représentants de plusieurs pays africains (Niger, Tchad, Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Côte d’Ivoire, Guinée, Sénégal et Libye) mais également européens (Allemagne, Italie et Espagne).

>> Lire aussi : Le gouvernement français défend son projet de loi controversé sur l’immigration

Ce déplacement intervient alors que le ministre a présenté le 21 février en conseil des ministres un projet de loi controversé durcissant les conditions d’accueil des étrangers et l’octroi du droit d’asile.

« Face à l’ampleur des défis migratoires que connaît l’Europe, l’action de la France pour maîtriser les flux migratoires irréguliers et garantir le droit d’asile se décline au niveau national, européen, et international », explique le ministère.

Gérard Collomb ira également à Agadez, au centre du Niger, « longtemps point de passage principal des routes migratoires irrégulières vers la Libye et les côtes italiennes », où il rencontrera la mission de police de l’UE « Eucap Sahel Niger » et l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here