Le Conseil Économique et Social célèbre en différé la journée internationale de la Femme

0
14

Bangui – Le personnel du conseil Economique et social a célébré en différé, samedi 10 mars 2018, la journée internationale da la femme, en présence du Président du Conseil Économique et Social, Alfred Taïnga Poloko.

Pour le président du Conseil économique et social, l’enjeu de cette cérémonie est de faire le bilan de la situation des femmes autour du thème « autonomisation de la femme et sa participation au relèvement économique de la République Centrafricaine », qui a été choisi pour attirer l’attention des autorités gouvernementales.

La deuxième vice présidente du Conseil économique et social, Joséphine Dejean, a indiqué, quant à elle, que la journée Internationale de la Femme est consacrée exclusivement aux femmes pour revendiquer leur autonomie, ajoutant que « C’est un moment de réflexion, elle ne se résume pas à l’achat des pagnes car c’est le résultat d’une conquête ».

«Hier, la femme centrafricaine n’était pas considérée dans ce pays, elle n’avait pas de place dans les cercles de prise de décision pour le développement socio-économique de ce pays. La femme était ignorée, méprisée, reléguée au foyer juste pour les travaux domestiques, c’est plus le cas aujourd’hui ».

Elle a rappelé que lors de sa participation à la conférence de Bejing aux États-Unis en 1995, c’était une occasion pour elle de traiter des sujets de violences sur les femmes, l’autonomisation de la femme, donc il est temps que le gouvernement essaie de mettre l’accent sur le bilan et éviter de faire la fête car le 8 mars est réservé à l’évaluation des droits des femmes.

Elle a ajouté que la loi sur la parité a été votée par l’Assemblée nationale, mais il reste encore le décret d’application.
Il est à noter que cette cérémonie a regroupé les membres du Conseil économique et social ainsi que leurs époux et épouses.

Jonas Bissanguim /ACAP

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here