Centrafrique : Une dizaine d’élèves pour un table-banc à l’école Yamian, Sous-Préfecture de Bossembele

0
103

BOSSEMBELE, le 09 Mars 2018 (RJDH) — L’école Mixte Yamian située à 130 km de Bangui dans la Sous-Préfecture de Bossembele n’existe que de nom car elle manque de tout. Constat du RJDH la semaine dernière.

Plusieurs établissements du pays éprouvent des difficultés liées au manque des tables-bancs et des enseignants qualifiés, dans un contexte où la première Dame de Centrafrique Tina Touadera a lancé une campagne « un élève, un table-banc » afin de doter les établissements publics des tables-bancs.

Melphy Junior Marabéna, Directeur de l’école Yamian, présente la situation de son école « créée en 1964, cette école à cycle complet manque cruellement de tables-bancs. Pour 397 élèves, nous n’avons que 27 tables-bancs. La plupart des élèves sont soit assis à même le sol ou sur des morceaux de bois ou des briques en terre. Nous ne disposons que de 3 salles de classes et de 10 livres pour 73 élèves » a-t-il précisé.

Il revient sur le manque d’enseignants qualifiés. « Sur le plan des ressources humaines, l’école de Yamian n’est desservie que par un seul enseignant titulaire représenté par ma personne et un maitre parent qui m’épaule. Pour pallier ce manque, je suis obligé de jumeler des classes. Ces difficultés, à mon humble avis, risquent de compromettent la bonne instruction de nos enfants », a ajouté Melphy Junior Marabéna, Directeur de l’école Yamian.

Melphy Junior Marabéna déplore le manque de motivation des parents d’élèves de cette école. « Les parents d’élèves payent difficilement les redevances scolaires. Sur 397 élèves, seuls 40 sont en règle, ce qui ne permet pas le bon fonctionnement de l’établissement » a-t-il ajouté.

Beaucoup d’écoles du Fondamental 1 de l’arrière-pays vivent les mêmes situations.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here