Centrafrique : renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale, 74 députés invités par le Président Touadera à Boali

0
112

En conclave depuis jeudi matin , plus de soixante-dix (70) députés de la nation ont été invités par le Président Touadera à se rendre dans la localité de Boali pour tenter de les formater en vue des élections de demain visant à renouveler l’actuel bureau de l’Assemblée nationale.

L’enjeu est crucial, et la bataille politique entre le Président Touadera et le Président de l’Assemblée nationale Karim Meckassoua semble rentrer déjà dans sa phase critique.

Le Président Faustin Archange Touadera, pourtant constitutionnellement neutre, préfère violer la loi fondamentale de son pays pour tenter d’organiser lui-même les fraudes électorales visant à faire élire ses proches amis dans le prochain bureau de l’Assemblée nationale qui sera mis en place ce vendredi 9 mars 2018.

Alors que le groupe parlementaire « Cœur uni », qui soutient la politique du Président Touadera, vient de rendre compte qu’il n’a que quel que 25 députés encore fidèles à lui, son Président Koba Steve, en colère, s’est précipité pour demander l’intervention du Président Touadera en vue de corrompre certains députés pour la bataille électorale de ce vendredi.

Répondant favorablement à cet appel, près d’une centaine des élus de la nation ont été conviés par le Président Touadera à Boali pour tenter d’organiser ce hold-up électoral.

Selon nos sources à Boali, une somme d’environ 2,5 millions de francs CFA seront remis à chaque député présents sur place. Ce qui est contraire à la constitution de la République centrafricaine. En ce qui concerne ces Députés corrompus qui font ce déplacement à Boali, ils ne rentreront à Bangui que ce vendredi matin, et ce, directement dans l’enceinte de l’Assemblée nationale avec un bulletin de vote pré-établi en main.

Entre temps, la division interne concernant la répartition des postes à pourvoir demain va être réglée ce jeudi 8 mars en présence du Président Touadera.

Par ailleurs, la cellule de communication dormante mise en place par les proches du Président Touadera en France en vue de fragiliser l’honorable Meckassoua, Président de l’Assemblée nationale, commence à porter leur fruit. Dans quelques jours, une conférence de presse sera organisée en Paris par des ex-sélékas désormais proches du Président Touadera.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here