Centrafrique : quand la France menace de couper toutes ses relations diplomatiques avec la RCA

0
300

Dans un message officiel envoyé par la voie diplomatique au Président Faustin Archange Touadera, le ministère français des affaires étrangères (quai d’Orsay) menace de couper toutes relations diplomatiques et commerciales avec la République centrafricaine. En cause, la diplomatie à double équation menée par le Président Touadera. Ce message, qui sonne comme un avertissement au mathématicien de Boy-Rabe, va-t-il vraiment le faire ralentir dans sa politique de double face ?

Il est incontestable que ce sont plutôt des vrais menteurs éhontés et récidivistes qui parviennent à se hisser au sommet de l’État. Mais le Président Touadera, comparativement aux autres, utilise ce mensonge comme une règle dans toute sa politique internationale, y compris ses relations diplomatiques de haut niveau.

Cette fois, la France, qui l’a aidé à devenir Président de la République, n’en peut plus et lui a fait savoir dans une note diplomatique.

Dans ce message diplomatique envoyé par le Quai d’Orsay il y’a environ un mois que la rédaction du CNC a pu lire le contenu auprès de la primature, il est écrit noir sur blanc que des intérêts français sont menacés dans le pays et ce, volontairement orchestré par le pouvoir en place. Il donne l’exemple de leurs avions qui sont parfois surveillé comme de l’huile sur le feu par des hommes en arms identifiés comme des mercenaires russes sur la piste de l’aéroport Bangui Mpoko lors de leur atterrissage.

En conséquence, pour toutes les raisons évoquées dans ce message diplomatique et que si le gouvernement ne prenne pas des mesures pour arrêter cette situation, la France se réserve le droit de rappeler son Ambassadeur et par ricochet, suspendrait toutes ses relations diplomatiques et commerciales avec la RCA.

Entre temps, le Président Touadera et son gouvernement dirigé par son ami Sarandji, qui ont reçu le message, se mettent à se moquer du gouvernement français en expliquant que la vraie raison n’est pas celle mentionnée dans ce message. Ils parlent plutôt de la présence russe en Centrafrique qui choque profondément les Français.

Cependant, le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, lors du conseil des ministres, évoque de son côté un autre fait qui serait à l’origine de cette brouille diplomatique entre la France et la RCA. L’homme parle plutôt d’une altercation entre un soldat russe et un soldat français travaillant pour la Minusca à l’aéroport de Bangui Mpoko lors de la livraison des cargaisons d’armes russes.

En tout cas pour le Président Faustin Archange Touadera et son Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, la menace du Quai d’Orsay n’est pas un événement à craindre. « Avant tout les Russes sont là », disent-ils en privé.

Par ailleurs, les rumeurs sur limogeage de l’Ambassadeur de France en poste à Bangui sont vérifiées.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here