Un patron de presse arrêté après une descente policière au Maroc

0
168

M. Bouachrine, 49 ans, a été arrêté dans l’après-midi au cours d’une descente menée par une vingtaine de policiers en civil, a dit à l’AFP Mounir Abou Al Maali, journaliste à Akhbar al-Yaoum, confirmant une information largement relayée sur les réseaux sociaux.

« Ils ont fouillé les bureaux du journal, pris des photos et confisqué la clé », a-t-il ajouté, affirmant ignorer les raisons de son arrestation.

Sur son site internet, le quotidien arabophone a également confirmé dans la soirée l’arrestation de son directeur de publication, disant en ignorer les motifs.

>> Lire aussi : RSF demande la libération d’un journaliste emprisonné au Maroc

Contacté par l’AFP, le ministre de la Communication n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat à cette information.

Connu pour ses éditoriaux ouvertement critiques, M. Bouachrine avait par le passé fait l’objet de poursuites engagées par des ministres marocains, notamment pour « diffamation ».

En 2009, il avait été condamné à quatre ans de prison avec sursis et à des dommages et intérêts pour la publication d’une caricature dans son journal jugée irrespectueuse de la famille royale ainsi que du drapeau national.

Le Maroc figure à la 133e place sur 180 pays au Classement 2017 de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières (RSF).

Avec AFP

Source : VOAAfrique

VOAAfrique

Laisser un commentaire