Le gouvernement veut accélérer la restauration de l’autorité de l’Etat (Porte-parole)

0
24

Bangui- Le Ministre de la Communication et des Media, Porte-parole du gouvernement, Ange-Maxime Kazagui, a annoncé, au cours d’une conférence de presse conjointe avec le Porte-parole de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA), Vladimir Montéiro, mercredi 14 février à Bangui, la décision du gouvernement d’accélérer le processus de restauration de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire centrafricain.

« L’idée est que les ministres résidents se rendent dans ces lieux, s’enquérir de la présence du préfet et des sous-préfets, du déploiement des forces de défense et de sécurité, les enseignants, etc., de manière à donner un coup d’accélérateur à la restauration de l’autorité de l’Etat », a expliqué Ange Maxime Kazagui.

Le Porte-parole du gouvernement a souligné que le grand défi qui se pose à celui-ci reste l’installation du dernier préfet dans sa zone de juridiction et c’est dans ce sens qu’en partenariat avec la MINUSCA, le gouvernement travaille à convaincre les groupes armés de la nécessité de cette installation.

Le gouvernement va envoyer les ministres résidents dans leurs circonscriptions respectives afin d’accélérer le processus de restauration de l’autorité de l’Etat, a-t-il indiqué.

Le Porte-parole de la MINUSCA, Vladimir Montéiro; a quant à lui, indiqué que grâce aux efforts conjoints des forces de la MINUSCA et de l’armée centrafricaine, un calme précaire règne à Paoua (499 km au nord de Bangui) et que certains déplacés ont même regagné leur domicile.

Il a salué les efforts conjoints du gouvernement et de la MINUSCA qui ont permis la signature de pactes de non agression entre les différentes factions rebelles de Zémio et Bouar.

Ces efforts vont se poursuivre à Paoua et ses environs pour nettoyer les dernières poches de résistance afin de sécuriser les camps des déplacés et permettre à ces derniers de retourner chez eux, a-t-il souligné.

Basile Rébéné

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here