Inauguration du siège provisoire du Conseil Économique et Social

Inauguration du siège provisoire du Conseil Économique et Social

33
PARTAGER

Le Premier-ministre, Simplice Mathieu Sarandji, a inauguré, Samedi 10 février 2017 à Bangui, le siège provisoire du Conseil Économique et social.

L’enjeu de cette cérémonie est de prouver aux autres institutions nationales que le Conseil Économique et Social a désormais un siège provisoire situé au 69, rue du port, ex-ministère du Commerce dans le 1er arrondissement de Bangui.

Le chef du gouvernement a exhorté les 79 membres du Conseil Économique et Social (CES) à conserver jalousement ce bâtiment ayant servi au ministère du Commerce et réhabilité pour abriter leur institution.

Pour le président du Conseil Économique et Social, Alfred Tainga Poloko, l’entité qu’il dirige est une institution « aux mille et une vies »qui revient de loin, et ceci par la volonté du peuple centrafricain consacré par la constitution du 30 mars 2016.

Le 10 février 2018 marque la renaissance de l’institution et traduit les vœux de tous les conseillers portés par le bureau du Conseil Économique et Social qui se réalise ce jour, a-t-il souligné, ajoutant que c’est le couronnement de l’an 1 de cette institution.

Il a indiqué que c’est un défi qui vient d’être relevé en trois semaines par la mise à disposition d’un bâtiment réhabilité avec une salle de conférence de 100 places équipées de matériels de sonorisation, une salle polyvalente pour les conseillers dotée d’ordinateurs, 12 bureaux, huit caméras de télé surveillance, un enregistreur de grande capacité pour la sécurisation des lieux.

Le président Alfred Tainga Poloko a annoncé que ses prédécesseurs comme Jean christophe Makpayen, Jean de Dieu Dessandé, Francois Péhoua et Martin Baba sont de véritables pionniers qui ont laissé des bonnes traces pour leurs successeurs, appelés à continuer pour relever le grand défi.

Il a souligné que 40 motos ont été octroyées au Conseil Économique et Social pour renforcer les capacités opérationnelles de l’institution et 15 aux autres institutions de la République en vue de consolider la solidarité et la coopération interinstitutionnelle.

Il est à noter que le coût de la réhabilitation de ce bâtiment est estimé à soixante millions de francs CFA.

Source : abangui

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE