Marie-Thérèse Keita Bocoum reçue en audience à l’Assemblée nationale

0
177

Bangui- L’experte indépendante des Nations-Unies sur la situation des droits de l’Homme en République Centrafricaine (RCA), Mme Marie-Thérèse Keita Bocoum, a été reçue en audience par le troisième vice-président de l’Assemblée nationale, Ernest Mizedio, vendredi 9 février 2018, à Bangui.

L’objet de cette audience est d’échanger sur la situation des droits de l’Homme en RCA et examiner les possibilités pour les Nations-Unies d’accompagner le gouvernement dans le domaine.

Mme Keita Bocoum, qui revient d’une mission de constatation de la situation des droits de l’Homme dans la ville centrafricaine de Paoua (499 km aunord-ouest de Bangui) a fait savoir que des efforts ont été observés l’année dernière en la matière en RCA même s’il subsiste quelques lacunes à combler.

Elle a mentionné que ses échanges avec M. Mizedio ont également porté sur « les perspectives pour un véritable progrès dans la promotion des droits de l’Homme en RCA », précisant qu’elle est disposée à soutenir toutes les initiatives visant l’amélioration de la situation des droits de l’Homme.

Elle est convaincue que « les souffrances des populations sont entendues par le Conseil des Nations-Unies pour les droits de l’Homme ainsi que les autorités nationales », faisant référence à la justice transitionnelle, aux initiatives de l’Union Africaine et aux réformes concernant le secteur de la sécurité.

En termes de propositions faites hâtivement, M. Mizedio a pensé qu’il est urgent de sécuriser les frontières pour empêcher la circulation des armes et également empêcher l’exploitation illicite et abusive des ressources minières qui alimentent les conflits en RCA.

Il faut noter que Mme Marie-Thérèse Keita Bocoum a été nommée par le Conseil des droits de l’Homme des Nations-Unies et mandatée pour étudier la situation des droits de l’Homme en RCA et faire des propositions pour renforcer l’assistance, la coopération et le renforcement des capacités au sujet des droits de l’Homme.

Alain-Patrick Mamadou

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here