Centrafrique : Mission difficile pour Olympique de Bangui et chalenge pour l’Entente de Sétif

0
327

BANGUI, 10 Février 2018 (RJDH)–L’Entente Sportive de Sétif recevra le 11 février 2018 les Centrafricains d’Olympique Real de Bangui dans son antre du 8-Mai-1945 au tour préliminaire de la Ligue des Champions de la CAF. Mission difficile pour le club de Bangui face aux Sétifiens qui veulent retrouver l’élite du foot africain et oublier pour un temps leur mauvaise prestation au championnat national.

En quittant Bangui qui suffoque sous une température de 36-38°C, Olympique Real (ORB) de Bangui est arrivé à Alger qui est sous un manteau de froid. Les Fiancés Vert-Noir auront une mission compliquée en affrontant l’Entente Sportive de Sétif en phase aller des préliminaires de la Ligue de Champion Africaine. Face à une équipe habituée aux grands rendez-vous africains et qui a les moyens de sa politique, Olympique Real de Bangui ne se montre pas comme une antilope face au lion. «Mon équipe n’ira pas en balade de santé en Algérie», avait prévenu Jean Etienne Koppo Momokoamas, le coach du club il y a quelques jours.

Il pourra profiter de la mauvaise santé des Aigles noirs de Sétif au championnat national pour surtout rapporter un point d’Algérie avant la phase retour à Bangui. Sétif est éliminé « dès les 1/16ème de finale de la Coupe nationale » et est 8e du championnat à 12 points de retard du leader, le CS Constantine. Face à cela, l’entraîneur du champion en titre d’Algérie, Abdelhak Benchikha, qui a pris les rênes du club en décembre et ses joueurs n’ont qu’une ultime ambition : « l’Afrique pour sauver la saison », a commenté notre confrère Juba AT de dzfoot.com. Tandis que Mourad Adoud de tsa-algerie.com a commenté que « les Sétifiens, dont le compartiment offensif est en panne, devront se « révolter » lors de cette compétition continentale, une manière de se libérer sur le plan psychologique et entrevoir l’avenir sous de bons auspices ».

Mach à hui clos et froid : atout ou faiblesse ?

En Afrique, l’Algérie a battu le record de matches à huis clos : lors de la saison 2014-2015, 58 rencontres disputées sans public en Ligue 1 et 2 à cause de violences dans les stades. L’Entente Sportive de Sétif jouera dans son stade du 8-Mai 1945 sans la présence de ses supporters a décidé la Commission de discipline de la Confédération Africaine de Foot (CAF). Cette sanction avait été prise en juillet 2016, à cause des graves incidents survenus au stade du 8-Mai 1945 de Sétif lors match contre les Sud-Africains de Mamelodi Sundowns.

Le club de Sétif privé de son 12e joueur qui est un grand motivateur des acteurs algériens sur l’aire de jeu. Alors, Olympique pourra saisir cette opportunité d’absence de pression des supporters pour assoir son jeu. Surtout que le club de Sétif traverse une crise. Mais les Centrafricains qui n’ont joué que trois matches de préparation et dont le championnat national n’a pas commencé aura comme second adversaire le froid des hauts plateaux sétifien. Cela nous rappelle le tournant de la 2e Guerre Mondiale avec la défaite des Allemands devant Stalingrad (URSS) avec l’arrivé du « général hiver ».

Le trio arbitral sénégalais composé de Douda Gueye, Ababacar Sene et Serigne Cheikh Touré officiera la rencontre entre le tenant du titre centrafricain et algérien.

Créé depuis 1960, Olympique Real de Bangui n’a jamais brillé dans une compétition africaine ou sous-régionale contrairement à son adversaire de dimanche prochain qui est l’un des plus vieux clubs toujours en compétition sur le continent. Fondé en 1958, l’Entente Sportive de Sétif est pourvue de trophées. Deux fois vainqueurs de la Ligue de champion de  la CAF en 2014 après son titre de 1988, le club veut retrouver sa place dans le gotha du foot africain.

Absence de journalistes sportifs centrafricains à Sétif :

Par ailleurs, le public centrafricain ne pourra suivre la retransmission de ce match sur les ondes. Dans ce pays où la radio est le premier média, aucun journaliste centrafricain n’a fait le déplacement de Sétif pour commenter le match. Ils condamnent ce qui s’apparente à un manque de considération à leur égard et entendent rappeler prochainement aux autorités nationales, aux présidents des différentes fédérations et des clubs l’importance de leurs missions.

Source : RDJH

RDJH

Laisser un commentaire