Centrafrique : Découverte macabre d’un puits-charnier de Ali Darass à Bambari

0
300

Quelques mois après le semblant de déguerpissement du mercenaire nigérien Ali Darass de la ville de Bambari, voilà qu’une révélation troublante vient de tomber. Mercredi 7 février dernier, une découverte macabre dans un puits pleins d’ossements humains, a été faite dans une ancienne concession occupée jadis par le mercenaire chef de l’aile dissidente de la Séléka de l’UPC. Un puits a servi pendant longtemps de charnier à Ali Darass à Bambari. Il y aura fallu des mois pour qu’enfin le mystère puisse voir le jour. A en croire l’information circulant sur la toile, des ossements humains ont été découverts mercredi dernier dans un puits qui se trouve dans l’ancienne résidence du chef rebelle Ali Darass en plein Centre-ville de Bambari. « La gendarmerie ouvre une enquête à ce sujet », a-t-on appris de la même source qui ajoute que la population environnante de ce puits-charnier, consommait par ignorance l’eau puisée de ce point d’eau. Là où le bât blesse, le gouvernement et la MINUSCA attendent encore d’autres preuves de crime tombées directement du ciel pour pouvoir arrêter Ali Darass, afin qu’il réponde de ses actes criminels et génocidaires devant la justice. Et pourtant Andjilo a vécu une sévérité extrême et est aujourd’hui écroué après son passage exemplaire devant la Cour criminelle. Pour le moment, aucune déclaration officielle ni de la MINUSCA ni des autorités centrafricaines n’est encore enregistrée à cet effet.

Copyright2018.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire