Akinwumi Adesina défend sa réforme critiquée de la BAD

0
61

Critiqué pour sa volonté de réformer l’institution, le président de la Banque africaine de développement a défendu son bilan lors d’un discours le 6 février à Abidjan devant les ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire.

Le traditionnel déjeuner du nouvel an de la Banque africaine de Développement (BAD) avec les ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire, qui sert à dresser le bilan et les perspectives d’avenir de l’institution, a viré cette année à la séance d’explication pour Akinwumi Adesina.

La BAD n’est pas une maison de retraite où on peut y passer 30 ans

Mis en accusation par l’Association des fonctionnaires internationaux ivoiriens après le départ du vice-président Alberic Kakou, le président Adesina a rappelé que « la BAD n’est pas une maison de retraite où on peut y passer 30 ans, nous avons initié des contrats de performance sur trois ans », soulignant qu’il souhaitait continuer avec la réforme de l’institution voulue par les administrateurs.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here