Centrafrique : Les déplacés de Paoua éprouvent des difficultés pour s’approvisionner en eau potable

0
24

PAOUA, 09 Février 2018 (RJDH) – Le manque d’eau potable dans la ville de Paoua au Nord de la RCA constitue l’une des difficultés majeures que rencontrent les déplacés.  En consommant l’eau des sources, ces personnes vulnérables sont assujetties à des maladies cutanées, à des parasites intestinaux.  Ces déplacés se sont retrouvés dans la ville de Paoua, suite au regain de violences perpétrées par des groupes armés dans les villages périphériques.

Pour se procurer de l’eau potable, il faut se lever très tôt le matin pour prétendre occuper la première place et être vite servis. Ces déplacés victimes des attaques des groupes armés craignent de se lever tôt pour éviter d’éventuelles attaques des éléments armés. Ils se contentent de se procurer l’eau insalubre des sources, ces points d’eau qui sont aussi utilisés par le bétail.

Gisèle Alandikini, cheffe de ménage qui a accueilli une centaine personnes, déplore les conditions dans lesquelles vivent les déplacés, «ces personnes sont venues en mass ; je ne dispose pas d’un récipient pouvant desservir tout ce monde. Ce besoin en eau est très pressant, parce que l’eau c’est la vie», a-t-elle déclaré.

Cette carence en eau potable a des répercussions considérables sur toute la population de la ville de Paoua, «cette rareté d’eau a des effets néfastes sur la population de la ville de Paoua. Certaines femmes ont été victimes d’agression physique de leur mari parce qu’elles sont revenues tard dans la soirée de la recherche de cette denrée qui se fait rare », a déploré Gisèle Alandikini.

La visite du HCR du 2 au 5 février derniers entre dans le cadre des réponses aux besoins exprimés par les déplacés de la ville de Paoua.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here