Les groupes armés de l’ex-coalition Séléka désormais favorables au déploiement de préfets militaires

0
220

Bangui – l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Abdoulaye Hissène, a annoncé, au cours d’un entretien jeudi 1er février à Radio Centrafrique, la décision des groupes armés issus de l’ex-coalition Séléka de ne plus s’opposer à l’installation de préfets militaires dans les zones contrôlées par leurs hommes.

« Les préfets qui seront déployés seront les bienvenus et bien accueillis. On a négocié avec tout le monde, on a montré l’importance du déploiement des préfets dans les zones occupés par le Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique ( FPRC). On a pris cette décision par rapport à la souffrance de la population », a expliqué, Abdoulaye Hissène, précisant que cette décision faisait suite à des négociations menées avec des émissaires du gouvernement centrafricain.

Un communiqué du Conseil national de défense et de sécurité du RPCR a été signé par le président de ce groupe, Nourredine Adam, le 30 janvier dernier à cet effet, à l’issue d’une rencontre des groupes armés de l’ex-coalition Séléka tenue à Ndélé (653 km au nord-est de Bangui), a-t-il encore indiqué, appelant les hommes à « respecter à la lettre » la décision de leurs chefs.

Il convient de rappeler que l’annonce d’Abdoulaye Hissène intervient après que des hommes armés se soient violemment opposés à l’installation d’un préfet militaire à Kaga-Bandoro, détruisant notamment les locaux de la préfecture.

Acap Rédaction

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire