Réunion à Bangui du collège des commissaires de la CEMAC

0
410

Le collège des Commissaires de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) s’est réuni, jeudi 25 janvier, au siège de cette organisation, à Bangui, sous la présidence de Daniel Ona Ondo, président de la Commission.

L’objectif de cette réunion regroupant tous les six commissaires est d’examiner le projet de budget 2018 de la Communauté dans la perspective de la tenue du Conseil des Ministres de l’Union économique de l’Afrique Centrale (UEAC).

Selon la Vice-présidente de la Commission, Mme Fatima Haram Acyl, la réunion a démarré avec une communication du Président Daniel Ona Ondo, qui a placé l’année 2018 sous le sceau de la redynamisation des instruments de l’intégration régionale et « rappelé à la Commission et aux collaborateurs de serrer la ceinture. Nous sommes venus dans un contexte qui est un peu difficile, les situations économiques de nos pays sont très, très difficiles, la situation de la CEMAC est une situation qui est difficile, il faut qu’on puisse faire valoir la CEMAC ».

Le président de la Commission a également rappelé, s’agissant du budget à soumettre au prochain Conseil des ministres, que « dans une situation difficile, le budget doit nécessairement aller en baisse », a souligné Mme Fatima Haram Acyl, ajoutant qu’il s’agit alors de chercher « comment faire le plus avec le peu de moyens qu’on a ».

« Les choses commencent à changer, la méthode rigoureuse est là, donc les pays peuvent s’assurer que les ressources qu’ils mettent à notre disposition vont être gérées de manière efficace », a-t-elle déclaré, expliquant que « c’est une façon de commencer, nous-mêmes, à mieux gérer afin d’appeler les bailleurs de fonds pour venir nous aider ».

Le président de la Commission « a décidé de lancer une commission pour venir voir comment on va réhabiliter notre patrimoine pour qu’au moins, on ne puisse pas rester dans des hôtels parce que ça c’est chez nous », a encore indiqué Fatima Haram Acyl.

Les commissaires ont, par ailleurs, insisté sur la nécessité d’une application intégrale des nouvelles modalités de la Taxe communautaire d’intégration (TCI) et du versement par les Etats du solde de 10% des arriérés de contribution conformément à la décision des Chefs d’Etat prise au Sommet Extraordinaire de Ndjaména en octobre 2017.

La tenue à Bangui de cette réunion regroupant tous les six commissaires consacre le retour à Bangui du siège de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) décidé par les chefs d’Etat, lors de leur sommet de décembre 2016.

Il convient de rappeler que suite au renversement du président François Bozizé en mars 2013, le siège de la CEMAC installé à Bangui, en République Centrafricaine, avait dû délocaliser ses services dans les autres pays de l’organisation sous-régionale.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire