Centrafrique : 10 écoles inaugurées au sud du pays, sous la responsabilité de l’ECAC

0
28

BANGUI, 20 Janvier 2018 (RJDH)—10 écoles construites avec l’appui de la Caritas Centrafrique ont été inaugurées ce 17 janvier par le Cardinal Dieudonné Nzapalainga dans les localités de Zawa, Mandjio sur l’axe Boali au sud du pays. Une initiative des Écoles Catholiques Associées de Centrafrique (ECAC) qui travaille à la promotion de la jeunesse, avenir du pays et pour et le relèvement de la famille.

Les Écoles Catholiques Associées de Centrafrique (ECAC) vole au secours du système éducatif dans le pays. Cette inauguration intervient au moment où le gouvernement poursuit la construction des bâtiments scolaires dans le cadre de la mise en œuvre du RCPCA dans le pays. Le lancement de cette initiative survient suite au rapport alarmant de l’UNICEF fait il y a 7 mois par l’Unicef et qui déplorait les problèmes rencontrés par l’éducation dont l’un des aspects repose sur le manque cruel des infrastructures immobilières scolaires.

A Mandjio, localité située à 22 km de Boali, ce nouveau bâtiment de 3 salles de classes pour une valeur de 32 millions de CFA avec une capacité d’accueil de 210 élèves en moyenne est une bouffée d’oxygène pour Bertin Béa, député de Boali. «Je me félicite de l’acte que l’enseignement catholique vient de poser dans ma circonscription pour le relèvement et je suis prêt à appuyer les parents afin qu’ils aident les enfants à aller loin dans leurs études » a déclaré l’élu de Boali.

Sentiment partagé par les habitants de Zawa à 20 km de Yaloké où le président de la collectivité, Maurice Paté, voit un plus pour sa commune «nous remercions le Cardinal d’avoir pensé à cette localité. L’idéal n’est pas que d’avoir des bâtiments scolaires. Nous exhortons les parents d’élèves à laisser les enfants aller à l’école au lieu de les employer dans les travaux champêtres et dans les chantiers d’or» a indiqué le Président de la Délégation Spéciale près la commune de Yaloké.

Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga se soucie de l’éducation des filles et parle de l’accompagnement ponctuel de cette école, «la création de ces écoles, c’est un investissement à long terme. L’enfant c’est la vie. Les parents ont le devoir d’éduquer, de soutenir les enfants. C’est pourquoi en créant ces écoles, nous ouvrons la possibilité d’apporter notre contribution pour soutenir ces parents. Laissez les enfants aller à l’école pour que le pays puisse avoir des cadres. Je leur demande d’envoyer les enfants à l’école pour que le pays puisse avoir des cadres dignes de ce nom. Généralement en Centrafrique on ne pense que seuls les garçons peuvent réussir.  Or les filles ont autant de chance que les garçons. Il suffit de leur donner cette chance. Les filles ont droit à l’éducation pour leur avenir», a-t-il conclu.

La construction de dix écoles villageoises catholiques dans l’Archidiocèse de Bangui est un projet porté par l’Archidiocèse de Bangui sur financement de la Conférence épiscopale italienne.

Source : RDJH

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here