Interview : Parfait Onanga-Anyanga “Il faut cesser de faire un faux procès...

Interview : Parfait Onanga-Anyanga “Il faut cesser de faire un faux procès à nos soldats”

24
PARTAGER

Des personnes en fuite, malgré la présence des soldats de l’ONU, accusés d’inaction, voire de complicité dans la lutte contre les rebelles. Des accusations que dément Parfait Onanga-Anyanga, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Centrafrique et chef de la Minusca. Interview

“On fait un faux-procès à la Minusca”

Parfait Onanga-Anyanga : La Minusca est présente a Paoua. Ce qu’il faut noter, c’est que la population de Paoua a triplé et c’est le fait justement de ces violences dans la périphérie de Paoua qui ont chassé ces populations, malheureusement. Elles ont trouvé refuge à Paoua grâce à la présence de la Minusca.

Deutsche Welle : Oui mais ces populations regrettent que les soldats de la MINUSCA ne fassent quasiment rien. Ils seraient passifs face à ces exactions.

Parfait Onanga-Anyanga : Non. Non, vous savez c’est un faux procès. La situation serait bien pire s’il y n’y avait pas la Minusca. Maintenant, nous ne nions qu’il y a une situation complexe, qui a d’ailleurs justifié la décision du conseil de sécurité d’accroitre les capacités de la Minusca.

“IL FAUT CESSER LES RUMEURS”

Source : abangui

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE