Centrafrique : la truanderie en mode de gestion d’un pays invisible

0
79

Los Angeles– Avant de quitter la RCA, le précédent ambassadeur de France l’avait confirmé en OFF à LNC : « L’élection présidentielle fut une mascarade truffée d’urnes bourrées ». Dans la foulée, pas mieux au niveau du Parlement, Meckassoua a corrompu tout le monde pour être élu au perchoir.

Mais le plus grave de l’affaire fut que tout ceci fut avalisé en toute connaissance de cause par la communauté internationale, à savoir l’ONU et la FRANCE.

Faustin TOUADERA élu légitimement ? C’est la dernière des blagues de l’histoire centrafricaine qui n’en manque pas.

ET APRÈS ?

Des institutions pseudo légitimées, après la mascarade de la transition sous SAMBA-PANZA, s’étant illustrée elle par une frénétique propension à l’enrichissement personnel. Mais personne ne viendra l’ennuyer, elle a verrouillé les fuites. En menaçant publiquement TOUADERA de tout révéler sur sa fausse élection, si d’aventure l’idée farfelue lui viendrait de lui chercher des puces dans son pagne. Etant entendu que ce fut elle, l’instigatrice à la manœuvre afin d’installer FAT au pouvoir, au détriment de DOLOGUÉLÉ, jugé trop incontrôlable par les tenants du Centrafrique.

Source : abangui

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here