Centrafrique : le Sous-préfet de Grimari appelle au respect de l’autorité de l’Etat

0
262

BANGUI le  30 décembre 2017 (RJDH)— L’appel du sous-préfet Alliance Saitoua à la population de Grimari intervient un mois et demi sa prise de fonction après une série de rencontre avec toutes les couches sociales au sujet de la restauration de l’autorité de l’Etat, le vivre ensemble et la cohésion sociale. Propos soutenu dans un entretien téléphonique avec le RJDH ce 29 décembre.  

La localité de Grimari au centre du pays n’est pas aussi épargnée de la crise. C’est dans ce contexte que le gouvernement entend faire du retour de l’autorité de l’Etat un élément déterminant pour la consolidation de la paix.  « Lorsque nous  sommes arrivés dans la ville de Grimari, nous nous sommes rapprochés de la population de la ville pour l’écouter, évaluer ses desiderata et toucher du doigt les conditions dans lesquelles elle vit ».

Ils présentent sa mission à Grimari en ces termes « nous avons organisé une rencontre élargie avec toutes les couches sociales pour échanger sur la restauration de l’autorité de l’Etat et la cohésion sociale et voir comment ramener la sécurité dans la ville de Grimari. J’en ai profité pour présenter ma feuille de route, afin que chacun  puisse connaitre mon rôle dans la ville. Je vais me battre en tant que représentant de l’Etat dans la ville de Grimari pour ramener la paix, la sécurité, la cohésion sociale dans la ville» a-t-il déclaré.

Un message accueillit par les habitants de Grimari selon le sous-préfet  » suite à cette rencontre les habitants de la ville ont approuvé cette méthode de travail et tous veulent se mobiliser autour de ce Sous-préfet pour promouvoir la restauration de l’autorité de l’Etat« . Chacun a pris l’engagement de s’impliquer activement dans la recherche de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale. Plusieurs ONG ont pris part à cette rencontre et saluent l’initiative du Sous-préfet de Grimari pour son esprit d’ouverture. On retiendra de ces échanges que la paix est un corollaire de la sécurité.

Certains habitants de Grimari en revanche expriment leurs inquiétudes face à la dégradation routière, un défi pour le gouvernement.

Source : RDJH

RDJH

Laisser un commentaire