Clôture à Bangui de la quatrième réunion de la plateforme de Pastoralisme et de Transhumance

0
100

Bangui, La quatrième réunion de la plateforme de Pastoralisme et de Transhumance qui a regroupé soixante dix experts représentant différents départements de l’administration publique, des partenaires techniques et financiers ainsi que les agences du système des Nations Unies et les ONG Nationales et Internationales a clos ses travaux, mercredi 20 décembre 2017 à Bangui.

A l’issue de cette quatrième réunion, les participants ont recommandé aux pouvoirs publics :
d’accélérer la mise en place du processus de Désarmement Démobilisation Réinsertion et Rapatriement (DDRR) et du processus de restauration de l’autorité de l’Etat.

Il s’agira également de mettre la police de proximité en collaboration avec le Ministère de l’intérieur pour une politique de rapprochement via les comités locaux de sécurité et de veiller à ce que l’engagement de la FAO relatif au financement de la campagne de vaccination contre la PPCB et la PPR 2018 soit respecté.

Prendre un arrêté interdisant les vaccinations disparates.

Au plan technique, les participants recommandent la signature de l’arrêté révisé portant réglementation de la transhumance et une révision à la hausse du barème de dédommagement en vue de sa validation.

En guise de mesures d’accompagnement, les assises recommandent d’intégrer des campagnes de communication et de sensibilisation pour une image positive de la transhumance et d’élaborer un Plan d’urgence de contrôle pour la PPCB en 2018 et faire un plaidoyer pour la mobilisation des ressources financières auprès de l’Etat.

Elles préconisent la mise en place d’une coordination unique de toutes les activités liées au retour des éleveurs et l’harmonisation des informations et des données ainsi que la mise en place des infrastructures sociales de base et l’appui à la restructuration pour la relance des activités des organisations agropastorales.

Il faut rappeler que l’objectif de cette réunion est d’évaluer le niveau d’exécution des recommandations de la 3ème réunion et de proposer une stratégie pour le bon déroulement de la transhumance 2017- 2018, afin de participer davantage à la sécurité alimentaire, au relèvement économique et à la cohésion sociale en République Centrafricaine.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire