Le HCR réhabilite un hangar d’attente à l’aérodrome de Bambari

0
103

Bambari, 14 décembre – Profitant de l’opération de rapatriement volontaire des réfugiés soudanais du sud du Darfour lancée mardi dernier par le directeur de cabinet du Ministre de la Sécurité publique, Jean-Sosthène Dengbè, les autorités du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont inauguré un hangar devant servir d’abri aux réfugiés en attendant les vols à l’aérodrome de Bambari, mardi 12 décembre 2017.

Cette infrastructure d’un coût de 5 millions de francs CFA devra permettre désormais à quiconque attend un vol à l’aérodrome de Bambari de se mettre à l’abri des intempéries.

Le directeur de cabinet Dengbè a demandé au maire de la commune de Pladama Ouaka, Alexis Naho, ainsi qu’à la population de la ville de Bambari de veiller à cette infrastructures, de sorte que les bois ayant servi à ce hangar ne soient pas transformés en bois de chauffe.

Il a fait remarquer qu’après plusieurs décennies, où différents régimes se sont succédé, c’est seulement maintenant qu’un hangar est érigé à l’aérodrome de Bambari par le HCR, faisant un lien entre la vision qui est là et l’acte qui a été posé.

Il craint également que Bambari soit relégué au second rang, après Berbérati qui prend de l’envol.

Le représentant du HCR, Buti Kalé, a annoncé que l’institution qu’il représente est présente en République Centrafricaine depuis plus de 30 ans, témoignant ainsi le caractère hospitalier du pays qui a déjà accueilli des réfugiés de plusieurs nationalités.

La commune de Pladama Ouaka, créée par décret en 1960, couvre une superficie de 1.050 km², avec une population avoisinant 41.200 habitants vivant dans 149 villages.

Source : abangui

abangui

Laisser un commentaire