Centrafrique : Le préfet de l’Ouham Pendé met en garde les commerçants...

Centrafrique : Le préfet de l’Ouham Pendé met en garde les commerçants contre le refus de pièce de monnaie BEAC

14
PARTAGER

BOZOUM — Le préfet de l’Ouham Péndé Dieudonné Youngaïna a mis en garde les opérateurs économique et commerçants dans la zone de sa juridiction contre le refus des jetons de francs Cfa. Mise en garde exprimée lors de son allocution du 1er décembre à Bozoum au nord du pays.

Les menaces de l’autorité administrative de l’Ouham Péndé interviennent dans un contexte où les pièces de monnaies CEMAC en vigueur dans le pays ne sont pas bien prisées dans plusieurs localités à l’intérieur. Dieudonné Youngaïna monte au créneau alors que la nouvelle gamme de billet de la banque centrale n’est pas facilement acceptée dans le circuit économique.

Face à des multiples plaintes des usagers, le nouveau préfet hausse le ton en ces termes. « Pourquoi refusez ces pièces de monnaies ? Avez-vous des machines de fabrications des pièces de monnaies dans votre localité ? Avec cette pratique vous bloqué le circuit économique du pays et empêche l’essor de la région » C’est en ces termes que le nouveau préfet a mis en garde ces derniers.

Cette prise de position est appréciée par la population « vraiment c’est avec un ouf de soulagement que nous saluons le discours du préfet. Plusieurs fois nous sommes victimes de cette pratique pourtant à Bangui, on utilise sans difficulté ces pièces. Mais ici c’est tout un problème, il est vraiment temps d’arrêter avec cette pratique » a souhaité cet habitant sous couvert de l’anonymat.

Le refus de monnaie en pièce par la population de Bozoum fait suite à celle de Obo à l’est du pays.

Source : abangui

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE