Centrafrique : Les Fauves éliminés de l’Afrobasket 2017

Centrafrique : Les Fauves éliminés de l’Afrobasket 2017

28
PARTAGER

DAKAR, 11 septembre 2017 (RJDH)–La République Centrafricaine vient encore une fois d’échouer à la porte des quart de finale devant l’Angola hier, 10 septembre au stadium Marius Ndiaye de Dakar. L’Angola a effacé la République Centrafricaine sur la marque de 66 à 44.

Match décisif pour les deux équipes dont la victoire est la clé des quarts de finale, la République Centrafricaine gardait l’amer souvenir de son élimination en quart de finale par l’Angola en 2015 et tenait sa revanche. De l’autre côté, l’Angola voulait montrer aux centrafricains qu’ils sont toujours supérieurs dans les duels alléchants.

Les Fauves de Bas-Oubangui, ragaillardis de leur victoire la veille sur l’Ouganda s’étaient mobilisés pour une victoire historique avec leurs nombreux fans à Dakar. Quant aux angolais défaits par le Maroc, n’admettaient pas une élimination en poule.

Disposant d’un banc garni, les colosses angolais ont fermé hermétiquement leur raquette aux centrafricains après le 1e quatre-temps. Les Fauves dépassés par l’agressivité des Palancas Negras et en dépit de leur maladresse étaient contraints de shooter les trois points ratant la plupart de leurs tirs. Sur 13 (13) shoots à trois points, les Fauves n’ont réussi que deux (02).

Le rêve centrafricain de battre l’Angola et de se hisser dans le Top 8 africain ne s’est pas concrétisé hier soir. C. Morais, le N°1 angolais a pris la hauteur sur les centrafricains jouant sans meneur aguerri. Confiant et sans suspens, l’Angola remporta sa neuvième victoire sur la RCA sur une différence de 22 points.

Cet échec n’étonne guère les observateurs du basket centrafricain :

Après leur sacre de 1987, le basket centrafricain n’est que l’ombre de lui-même. Beaucoup de maux minent le développement de ce sport. En 2015 et 2017, l’équipe n’a pu se qualifier à l’Afrobasket. Elle doit sa participation à la Wild Card. Par ailleurs, les résultats des matchs de test à Tunis ne présageaient qu’un résultat pareil.

Cette élimination témoigne une fois encore que le basket centrafricain est à rebâtir. « A la veille des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019, la Fédération Centrafricaine doit revoir son critère dans le choix des joueurs en équipe nationale. Elle doit accentuer sa politique sur la préparation des jeunes », lance un supporter.

Cette élimination est le même scénario de 2015 où l’unique équipe que la RCA a gagné était l’Ouganda et les Fauves étaient 14e de la compétition et, 13e en 2013. Qu’en-est-il de 2017 ?

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE