Centrafrique : Réunion du comité de pilotage du Cadre Intégré Renforcé CIR-RCA

Centrafrique : Réunion du comité de pilotage du Cadre Intégré Renforcé CIR-RCA

22
PARTAGER

Allocution du ministre du commerce et de l’industrie

-Distingué personnalités
C’est un réel plaisir pour nous de vous retrouver aujourd’hui dans le cadre de notre projet Cadre Intégré Renforcé (CIR), après plusieurs années d’inactivité.
Pour cela, je voudrais tout d’abord souhaiter au nom du gouvernement que dirige son Excellence Simplice Mathieu SARANDJI, premier ministre Chef du Gouvernement sous la plus haute impulsion de son excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, la bienvenu en terre centrafricaine, à la mission du Cadre Intégré Renforcé composée, notamment de nos sœurs Barbara Rippel et Luisa BERNAL et de nos frère Bonaventure TRAORE qui nous a manqué pendant un moment.

Mesdames et Messieurs,
Comme vous le savez, le Cadre Intégré Renforcé est un programme de renforcement des capacités commerciales mise en place par plusieurs institutions internationales pour aider les pays les moins avancés, dont la RCA, à utiliser le commerce comme outil de croissance économique et de réduction de la pauvreté. Le programme a but de développer les capacités institutionnelles nécessaires à la formulation et à la mise en œuvre de politique commerciales et à l’intégration des priorités du commerce dans les stratégies nationales de développement.

En République Centrafricaine, le programme a commencé avec une phase pilote de 2008 à 2009, suivi de l’étape du Cadre Intégré Renforcé à partir de 2010 pour une durée de trois ans. Au cours de cette période, certes plusieurs activités ont été réalisées dont, entre autres :

-L’intégration des priorités commerciales dans le document de stratégie de réduction de pauvreté de 2éme génération (DSRP2) ;

-La formation des cadres de l’administration publique et des opérateurs économiques ;
-L’élaboration des documents de projets ;

-L’organisation des études

Mais, le déclenchement d la crise au début de l’année 2013 a rendu difficile la poursuite d’autres activités prévues ; .et surtout avec le braquage des véhicules du projet par des hommes armés. Toutes ces situations avaient amené le conseil d’administration à décider la suspension des activités du projet.
Malgré le contexte difficile de l’époque, les partenaires ont continué à soutenir le Cadre Intégré Renforcé de la RCA. Ce qui lui a permis d’organiser successivement l’audit financier, l’évaluation à mi-parcours du projet et de soumettre une proposition de projet de catégorie1, phase 2.

C’est aussi grâce au soutien du Secrétariat Exécutif, du PNUD-Genève et du gestionnaire du Fond d’Affectation Spéciale (GFAS) que le conseil d’administration a accédé à la demande de la reprise des activités du projet formulée par la RCA.

A cet égard, je tiens à témoigner toute la gratitude du Gouvernement de la RCA à l’endroit du Directeur du Secrétariat Exécutif avec toute son équipe, ainsi qu’au Gestionnaire du Fond d’Affectation Spéciale et tous ses collaborateurs pour leur appui constant à notre pays.

Au regard des résultats encourageants enregistrés par le passé et l’espoir suscité auprès des acteurs du secteur privé, le gouvernement de son côté accorde un grand intérêt au programme CIR. Aussi pour pérenniser ces acquis l’unité de gestion du projet a été intégrée depuis 2013 dans les structures techniques du Ministère. Il y a un mois encore, le gouvernement vient d’adopter un décret érigeant l’Unité en un organisme permanent, placé la sous-tutelle du Ministère du Commerce et de l’Industrie, pour renforcer la durabilité du programme. Par ailleurs, dans le contexte actuel du relèvement économique et de consolidation de la paix en RCA, le Gouvernement se réjouit de la reprise des activités du CIR qui contribuera énormément à la mise en œuvre de ses priorités en matière d’amélioration du climat des affaires et de développement du secteur privé.

Dans cette optique, nous nous engageons à corriger les faiblesses et insuffisance constatées par le passé et à créer d’une gestion plus responsable du projet, afin les objectifs qui lui sont assignés soient pleinement atteints.

Je vous remercie.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE