Centrafrique : Environ 40% d’enfants souffrent du retard de croissance, selon PAM

Centrafrique : Environ 40% d’enfants souffrent du retard de croissance, selon PAM

12
PARTAGER

BANGUI, 03 Mai 2017 (RJDH)… Plus de 40% d’enfants  âgés de 6 mois à 5 ans souffrent du retard de croissance qui s’ajoute à la mortalité maternelle et infantile. Un bilan rendu public par le revue « chiffre de planification 2017 » du programme alimentaire mondial (PAM).

L’insécurité alimentaire et l’absence des infrastructures sanitaires dans certaines régions sont les facteurs de l’augmentation du taux de malnutrition infantile, selon le PAM. Ce bilan intervient alors que le plan de réponse humanitaire 2017 requiert seulement 10% du financement.

En Centrafrique, 40% d’enfants âgés de 6 mois à 5 ans sont modérément touchés par la malnutrition ; 9.600 enfants souffrent de la malnutrition aiguë et sévère avec des complications médicales ; 36.000 enfants de 6 à 23 mois, sont issus des familles en état d’insécurité alimentaire et extrêmement vulnérables. Environ 5000 personnes malnutries vivent avec le VIH et sont sous antirétroviraux. Peut-on lire dans ce document.

En réponse à cette situation, le Programme Alimentaire Mondial en collaboration avec le ministère de la santé publique, les agences onusiennes ainsi que des organisations non gouvernementales ont secouru environ 94.000 personnes et distribué 1.017 tonnes de nourritures. Plus de 160 centres de santé ont reçu de l’assistance pour prévenir et traiter la malnutrition.

Le pays est extrêmement fragilisé après la crise avec une économie exsangue. L’absence de service sociaux de base impacte de façon désastreuse sur la situation humanitaire de la population.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE