Politique monétaire : la Beac serre la vis

Politique monétaire : la Beac serre la vis

56
PARTAGER

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) infléchit sa politique monétaire, en relevant son taux directeur de 50 points de base, au terme de son premier comité de politique monétaire de l’année, tenu le 22 mars. Une première depuis 2008.

La Beac infléchit sa politique monétaire. Elle a relevé son taux directeur de 50 points de base le 22 mars, au terme de son premier Comité de politique monétaire (CPM) de l’année. Le taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO) — l’un de ses taux directeurs — remonte ainsi à 2,95%.

Dans le sillage de la crise des subprimes, la banque centrale commune au Cameroun, au Gabon, au Congo, à la République Centrafricaine, au Tchad et à la Guinée Equatoriale avait amorcé un processus de baisse continue de son taux directeur, afin de soutenir l’activité.

Le TIAO est ainsi passé de 5,5% à 2,45% entre le 3 juillet 2008 et le 21 mars 2017. Mais la crise budgétaire qui affecte la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), obligeant ses membres à négocier des plans de sauvetage avec le FMI, a changé la donne.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE