CEMAC : du pain sur la planche pour Daniel Ona Ondo à...

CEMAC : du pain sur la planche pour Daniel Ona Ondo à la tête de la commission

16
PARTAGER

Nouvellement élu à la tête de la commission de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, le gabonais Daniel Ona Ondo qui remplace le congolais Pierre Moussa aura pour mission de réorganiser la libre circulation dans la zone. Il aura aussi à cœurs de faire aboutir les discussions entre l’Union européenne et l’Afrique centrale.

Les missions du nouveau président de la commission de la communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), Daniel Ona Ondo sont bien connues. A en croire l’actuel premier gabonais Emmanuel Isso Ngondet, il devra travailler sur l’intégration régionale. Selon lui, Daniel Ona Ondo aura pour mission de faire aboutir les projets en cours pour le renforcement de l’intégration sous-régionale qui ont de la peine à se concrétiser, dont justement, ceux concernant la libre circulation, le passeport Cemac et l’harmonisation des normes douanières.

« Il [Daniel Ona Ondo, ndlr] devrait remplacer le congolais Pierre Moussa, qui a passé 5 ans à la tête de l’institution. Il reviendra au Professeur Daniel Ona Ondo la responsabilité de conduire avec succès, le sempiternel problème de la libre circulation des personnes et des biens en zone Cemac. Car, cette volonté a été fortement exprimée par l’ensemble des Chefs d’État présents à Djibloho », a-t-il déclaré.

Pour le premier ministre, la présidence de la commission de la Cemac devra aussi travailler à mener à bon port, les négociations sur les Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne, des projets pour permettre à la zone Cemac de mieux supporter les coups de la crise économique actuelle. Lesquelles thématiques ont été au cœur des discussions du 13ème sommet de la Cemac. Les chefs d’Etats et de gouvernements ont justement abordé diverses questions dont la chute des cours mondiaux du pétrole et ses conséquences sur les économies de la zone et ont aussi parlé des instruments indispensables pour réussir l’intégration des pays d’Afrique centrale. Cependant, selon certains observateurs, sur le plan de la libre circulation des personnes et des biens, le projet de l’économiste Daniel Ona Ondo sera bien plus compliqué qu’il ne le parait.

Face à la crise que traverse la Cemac, le taux de chômage qui grimpe dans beaucoup de pays à faible résilience, certains gouvernements pourraient être tentés de faire dans le protectionnisme afin de sécuriser leurs acquis. Un aspect que le nouveau président doit sérieusement prendre en considération. Il faut préciser que le président de la commission de la Cemac est chargé de coordonner les actions au niveau de la communauté et assurer le secrétariat de la conférence des chefs d’Etats. Il s’occupe aussi de l’animation quotidienne de l’union économique de la zone et représente la Cemac dans les procédures judiciaires.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE