Centrafrique : Vers la reprise des activités du handball après six mois...

Centrafrique : Vers la reprise des activités du handball après six mois de cessation

20
PARTAGER

BANGUI, 15 février 2017(RJDH) –Après un semestre d’inactivité relative à la crise née de l’Assemblée Générale Elective du 14 mai 2016, le handball centrafricain tente de reprendre ses activités.

La contestation de l’élection de Tahir Zenou Zed, lors des assises du 14 mai 2016 par le camp du président sortant de la Fédération Centrafricaine de Handball (FCH), le Docteur Patrick Ningata Djita  pour « irrégularités » a été le point de discorde qui a plombé les activités de cette fédération. Après avoir dépêché une mission à Bangui en juillet 2016, la Confédération Africaine de Handball (CAHB) a invalidé cette élection.

Cette crise a bloqué le déroulement du championnat depuis la fin de la saison 2015-2016 et le Festihand joué en mars 2016. La pratique du handball se limite alors qu’aux retrouvailles de week-end entre les anciens joueurs. Certains joueurs sont obligés de s’exiler, d’autres se sont reconvertis en basketteurs par manque de compétition.

Soucieux de la reprise du championnat national et pour l’avenir du handball centrafricain, des cadres de ce sport et les parties en conflit se sont convenus de relancer les compétitions nationales.

Thierry Clothaire Gabato, que la Confédération Africaine de Handball a accrédité pour gérer le vide partage aussi cette démarche. Il a déclaré que « nous sommes prêts pour que les activités reprennent en attendant la décision de la CAHB. La ligue de Bangui qui est la patronne des clubs de Bangui, peut par exemple organiser le championnat ».

Ce point de vue est aussi partagé par le camp de Tahir Zenou Zed qui souhaite que le championnat reprenne le plus vite possible.

Le ministère chargé de la promotion du sport avait sanctionné les deux camps et a par la même occasion accusé le Comité National Olympique et Sportif Centrafricain de partialité.

Cette reprise du championnat est conditionnée d’abord par la levée de la sanction au niveau national en attendant la décision tant attendue de la CAHB.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE