Enregistrement biométrique des réfugiés en Centrafrique

Enregistrement biométrique des réfugiés en Centrafrique

17
PARTAGER

APA-Bangui (Centrafrique) – La Commission nationale des réfugiés (CNR) a lancé mercredi et ce jusqu’au 18 février l’enregistrement à la biométrie des réfugiés soudanais, congolais et tchadiens vivant sur le site de Pladamaouaka au centre-est de Centrafrique.

Estimés au nombre de 13.000, ces réfugiés ont fui depuis 2009 les conflits dans leurs pays pour trouver refuge à Pladamaouaka au centre-est de la République Centrafricaine.

Mené conjointement avec le Haut commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), l’enrôlement biométrique vise à faciliter le travail des organes qui assistent les réfugiés en leur permettant surtout de maitriser l’information concernant chaque d’eux.

Ces nouveaux enregistrements font à ceux effectués par la Commission nationale pour les réfugiés à Bangui, la capitale, et à Obo et Zemio vers l’Est. Ils ont l’avantage de remplacer la carte jaune qui était facile à falsifier, expliquent les responsables du HCR et de la CNR.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE