Centrafrique : la santé pour tous préoccupe MSF

0
72

L’organisation médicale MSF se dit profondément préoccupé de la santé des populations en situation de vulnérabilité en République Centrafricaine. Une préoccupation exprimée lors d’un café presse tenu mercredi 25 janvier à Bangui par les responsables de MSF. La rencontre les professionnels des médias a pour but de présenter les réalisations des actions médicales et humanitaires auprès de la population centrafricaine durant 2016, et également les difficultés rencontrées ainsi que les perspectives de l’année 2017.
Le Chef de Mission MSF Belgique, Emmanuel Lampaert a expliqué que durant 2016, MSF à travers son mandat, a fourni des soins de santé gratuits aux populations en détresse et cela dans le respect des principes de la neutralité, l’impartialité, et l’éthique médicale.
« C’est l’évaluation des besoins au niveau de la population qui vont nous orienter là il faut mettre en œuvre des projets des activités médicales de service de santé afin de répondre aux besoins de population vulnérable. Cela on le fait sans orientation ethnique, politique, religieuse et autres », a–t-il expliqué.
Il informe par ailleurs que les 5 sections opérationnelles d’MSF en Centrafrique ont pu réaliser 17 projets médicaux et ont obtenu un résultat plus ou moins positif. A travers ces projets, MSF a répertorié d’après lui, 947,200 consultations externes, 582,100 cas de paludisme, 65,800 interventions chirurgicales, 1,140 victimes de violence sexuelles prises en charge, 5,050 personnes vivant avec le VIH sous traitement et 21,400 accouchements.
Le Chef de mission a souligné qu’au cours de 2016, l’organisation a rencontré des défis qui ont rendu son travail difficile, notamment des cas de braquage sur le personnel de MSF, les cas d’assassinats et le non-respect général de la mission médicale.
Les perspectives en 2017
De son côté, la Cheffe de Mission Espagne Maria Simon a informé qu’au courant de l’année 2017, MSF apportera des reformes dans ses activités.
« À Ndele, il y-aura une passation à d’autres services sanitaires présents dans la zone en fin Mars. A Kabo et Batangafo il y-aura une décentralisation des soins de santé avec 104 engagements des agents de santé. A Zémio, une passation d’activités vers le CoGes sera réalisée en fin Mai. A Bangui, il y-aura un déplacement des activités d’MSF de l’Hôpital général à l’Hôpital de SICA et la fermeture de l’Hôpital M’poko et désengagement de l’Hôpital communautaire au courant du mois de Janvier », a-t-elle informé.
MSF est en République Centrafricaine depuis 1997. L’organisation offre des soins médicaux gratuitement à la population.

abangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here