Un prêtre condamné à deux ans ferme pour des actes pédophiles en...

Un prêtre condamné à deux ans ferme pour des actes pédophiles en Centrafrique

31
PARTAGER

Un prêtre de 48 ans a été condamné en correctionnelle à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, pour atteintes sexuelles sur mineurs lors d’une mission en Centrafrique.

Il s’est dénoncé lui-même, en 2011, dans une lettre au procureur de la République de Clermont-Ferrand. Envoyé fin 2007 en Centrafrique pour pour “organiser le territoire de la paroisse”, “construire un hôpital” et “travailler contre la sorcellerie”, ce prêtre catholique de 48 ans a été condamné à cinq ans de prison, dont deux ferme, pour atteintes sexuelles sur deux mineurs.
“L’abbé Michel” avoue avoir “perdu pied”

L’homme avait été mis en examen pour viol et agressions sexuelles. Les faits ont été requalifiés en atteintes sexuelles. Ces agissements, dont des fellations, se seraient reproduits “une quinzaine de fois” entre 2008 et 2010 avec un premier adolescent de 12 ans, ainsi qu’avec trois autres garçons. Dans sa lettre, il n’avait fait état que d’un seul cas.

A la barre, celui qu’on appelait “l’abbé Michel” raconte “avoir perdu pied” car il souffrait alors de “solitude”. “Je suis rentré dans une espèce d’engrenage. Je n’arrivais pas à mettre de distance. J’avais un plaisir malsain du moment.” Il a reconnu “un comportement inqualifiable contraire à ses valeurs.” Il s’était ouvert des faits auprès du nonce apostolique de Bangui, puis de l’archevêque de Clermont.
Livré de son plein gré “à la justice des hommes”

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE