Malgré la crise pétrolière, le volume des réserves de change des Etats de la Cemac est confortable, selon le gouverneur de la BEAC

0
28

(Agence Ecofin) – S’exprimant le 25 janvier 2017 à Yaoundé, en marge d’une «conférence de haut niveau» sur les réponses que doivent apporter les banques centrales face aux chocs exogènes, Lucas Abaga Nchama, le gouverneur de la banque centrale des six Etats de la Cemac, s’est voulu rassurant sur le volume des réserves de change dont disposent actuellement les pays de cet espace communautaire.

«Le taux de couverture de la monnaie est d’un peu moins de 70% actuellement, alors que le minimum est de 20%. Avant, nous étions autour de 100%», a-t-il indiqué, en se satisfaisant des «efforts fournis par les Etats de la Cemac pour s’ajuster», face à une crise pétrolière qui met à mal la plupart des économies de cette sous-région.

Lucas Abaga Nchama s’est montré d’autant plus optimiste sur la situation de ces réserves de change que, a-t-il précisé, «les 21 mesures prises par les chefs d’Etats de la Cemac lors du sommet extraordinaire du 23 décembre 2016 à Yaoundé, vont dans le sens de la stabilité monétaire dans la sous-région».

Pour rappel, ce cadre équato-guinéen faisait ainsi sa dernière sortie officielle en sa qualité de gouverneur de la BEAC, puisque dans les prochains jours, il sera remplacé à ce poste par le Tchadien Abbas Mahamat Tolli.

BRM

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here