Les aides financières seules ne peuvent résoudre la crise en Centrafrique (Christine...

Les aides financières seules ne peuvent résoudre la crise en Centrafrique (Christine Lagarde)

16
PARTAGER

APA Bangui (Centrafrique) – La Directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde, a invité mercredi à Bangui, les Centrafricains à fournir davantage d’efforts pour améliorer la gouvernance et relever le taux de recouvrement des impôts, soulignant que les aides financières seules ne peuvent résoudre la crise qui sévit dans le pays.

Au dernier jour de sa visite en Centrafrique, Christine Lagarde, a échangé ce mercredi à Bangui, avec les parlementaires centrafricains.

En Réponse aux préoccupations des députés qui veulent que le FMI et les partenaires financiers de Centrafrique lui accordent une aide financière importante pour éviter que le pays ne rechute dans la crise, elle a estimé qu’il y a des raisons d’être optimiste pour la République Centrafricaine, avec une ‘’bonne exécution du plan national de relèvement et de consolidation de la paix’’.

Le FMI prévoit une augmentation annuelle du PIB d’environ 5% à moyen terme en Centrafrique, a-t-elle dit.

Dans son allocution aux élus centrafricains, elle a déclaré accorder un soutien total à la RCA dans ses efforts de stabilité politique, la bonne gouvernance et le redressement économique.

« Les objectifs du plan national de relèvement et de consolidation de la paix document présenté aux bailleurs de fonds de Centrafrique à Bruxelles, en matière de désarmement, de démobilisation, de réintégration et de rapatriement sont cruciaux pour la paix ‘’a-t-elle déclaré.

Et Lagarde de poursuivre que la construction de centres sanitaires, d’écoles et d’infrastructures de base, qui occupe une place de choix dans le plan, aidera une population dont les réseaux de solidarité ont été anéantis.

Christine Lagarde a achevé sa visite de deux jours en Centrafrique par une rencontre avec les femmes membres de la société civile centrafricaine.

Elle a quitté Bangui, pour l’Ouganda, seconde étape de sa tournée africaine.

Africatime

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE