Centrafrique : Le président Touadéra sollicite l’aide du FMI pour relever les...

Centrafrique : Le président Touadéra sollicite l’aide du FMI pour relever les grands défis

22
PARTAGER

BANGUI, le 25 Janvier 2017(RJDH)—Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera a sollicité l’appui du Fonds Monétaire International (FMI) pour la mobilisation des ressources extérieures nécessaires pour relever les défis actuels. Le numéro 1 centrafricain l’a dit lundi dernier, lors de la conférence de presse conjointe avec Christine Lagarde, Directrice Générale du FMI en visite de travail en Centrafrique.  

Faustin Archange Touadéra dit solliciter l’aide du FMI pour financer les chantiers relatifs au DDRR, à la réconciliation nationale et à la situation des déplacés, « nous avons engagé de nombreuses reformes mais beaucoup reste à faire. Je sollicite  à nouveau, l’appui du Fonds Monétaire International pour la mobilisation des ressources extérieures afin d’appuyer le processus du DDRR, la réconciliation nationale, le retour des refugiés et déplacées, le développement économique de la RCA, et l’appui dans la mise en place du financement innovant tel le partenariat public et privé » a lancé le président centrafricain.

Le chef de l’Etat dit compter sur l’accompagnement du FMI pour renégocier les dettes surtout celles des créanciers hors club de Paris.

Christine Lagarde, en réponse a annoncé la volonté de son institution d’accompagner la République Centrafricaine, « nous sommes au côté de la République Centrafricaine », la Directrice Générale du FMI. Elle indique que l’institution veillera à ce que l’appui soit bénéfique à la population, « le FMI n’est pas seulement une institution austère et rigoureuse. Bien sûr que les grands équilibres macroéconomiques doivent être rétablis en matière fiscale et budgétaire, mais il nous appartient de veiller à ce que le programme bénéficie à la population de la RCA » explique Christine Lagarde.

La visite de la Directrice Générale du FMI en Centrafrique, du 24 au 25 janvier intervient deux mois après la table ronde de Bruxelles pendant laquelle cette institution a annoncé une aide de plusieurs millions d’euro à la RCA.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE