Bangui abrite le deuxième colloque International de la Faculté de Théologie

Bangui abrite le deuxième colloque International de la Faculté de Théologie

37
PARTAGER

Bangui – Le deuxième colloque international de la Faculté de théologie, consacré à la place et au rôle de l’Eglise dans une Afrique confrontée à de multiples crises, s’est ouvert, lundi 23 janvier à Bangui, en présence du Premier Ministre, Simplice Mathieu Sarandji, a constaté un journaliste de l’ACAP.

L’église a intérêt à prendre sa responsabilité pour contribuer à la paix et à la cohésion sociale de la population centrafricaine qui, aujourd’hui, a perdu sa crédibilité, a déclaré Simplice Mathieu Sarandji, à l’ouverture du colloque.

« Un tel colloque signifie un nouveau vent pour la paix qui concourt à la réconciliation nationale, gage du développement de la République Centrafricaine », a-t-il ajouté.

Le thème choisi pour animer ce colloque cadre bien avec les différentes crises qui ont secoué la République Centrafricaine, a relevé pour sa part le Ministre de l’Education nationale, Moukadas Noure.

Selon lui, les problèmes de la population doivent être traités à la base, notamment par les leaders religieux.

Par ailleurs, le Doyen de la faculté de théologie de Bangui, Nupanga Wewzeana, a indiqué que le présent colloque est le deuxième du genre organisé dans le cadre de la collaboration scientifique entre trois facultés de théologie d’Afrique francophone (la Faculté de Théologie de Côte d’Ivoire, de la République Démocratique du Congo et de la RCA).

Il est à noter que ce colloque de 72 heures regroupe plusieurs serviteurs de Dieu venus d’Europe, d’Amérique et d’Afrique.

Jonas BISSANGUIM /ACAP

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE