Centrafrique : l’activité scolaire paralysée par l’absence des enseignants à Bouca

0
28

Bouca, 17 Janvier 2017 (RJDH) – l’activité scolaire reste paralysée dans la ville de Bouca depuis le congé de noël et de nouvel an. Certains enseignants n’ont pas repris services et un enseignant s’occupe de plusieurs classes. Situation déplorée par le président de la délégation spéciale de la ville de Bouca qui s’inquiète du refus des enseignants à reprendre service.

L’absence des enseignants est constatée à mi-parcours d’exécution du calendrier scolaire pour l’année académique 2016-2017. Elle intervient pendant la saison sèche où les enfants sont mobilisés pour la chasse, cause de la déperdition scolaire.

L’absence des enseignants n’est pas justifiée selon Antoine Kossi, président de la délégation spéciale de Bouca « la déperdition scolaire se fait sentir, les enfants sont beaucoup plus préoccupés par la chasse, la pêche et des services ménagers » a-t-il déploré.

L’emploi des enfants pour les travaux champêtres et ménagers en période scolaire est décrié par Guy Manga, instituteur en instance d’intégration dans la ville de Bouca. «Le droit à l’éducation des enfants est bafoué dans plusieurs régions du pays et particulièrement à Bouca. Nous avons constaté que des enfants de 8 à 15 ans, partent à la chasse avec des filets, accompagnés d’un groupe de canins » a-t-il dit.

Le droit à l’éducation est un droit fondamental auquel la RCA a souscrit.

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here