Centrafrique : Le non déguerpissement des habitants empêche les travaux du pont Sapeke

0
83

BANGUI, 20 janvier 2016(RJDH)— Les travaux du pont Sapeke lancé par le chef de l’Etat le 16 décembre 2016 éprouvent des difficultés liées au non déguerpissement des habitants. Cette préoccupation est exprimée au RJDH ce 20 Janvier par les chinois qui désirent voir libérer le chantier pour bien avancer.

Avant le lancement des travaux du pont Sapeke, les habitants proches du pont sont sommés par l’Etat de quitter. Ce qui n’est pas totalement fait pour certains qui exigent encore du gouvernement les frais de délocalisation.

Les travaux de reconstruction de ce pont avaient été lancés à temps par le président de la République Centrafricaine afin de soulager les problèmes de transport que connaissent les habitants du secteur. Un mois après, la société s’inquiète de l’avancement des travaux par rapport à l’approche de la saison pluvieuse. A cela les difficultés d’énergie pour les constructeurs chinois d’avancer dans les travaux.

Interrogés, quelques habitants aux alentours du canal, apprécient les travaux du pont et se disent prêts à libérer les lieux à condition que le gouvernement honore ses engagements. « Certains d’entre nous ont déjà reçu de l’argent, d’autres non. Donc, nous attendons le ministère des travaux publics et le Trésor public pour pouvoir libérer l’espace. Mais tout le monde est prêt pour quitter les lieux », a livré  Florence Tchimanda.

Les travaux de reconstruction du pont Sapeke ont été lancé après 6 ans d’écroulement.

RDJH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here