Centrafrique : Pour son engagement de 2.06 milliards d’euros, l’UE applaudi par...

Centrafrique : Pour son engagement de 2.06 milliards d’euros, l’UE applaudi par le gouvernement

20
PARTAGER

Solidaire de la Centrafrique, l’Union Européenne (UE) entend poursuivre son effort humanitaire. Cela se fera à l’intérieur comme dans les pays voisins. Dans ces pays, un nombre très significatif de citoyens centrafricains ont trouvé refuge.

Le Ministre centrafricain de l’Economie, du Plan et de la Coopération a salué cet engagement financier pour son pays. Son nom c’est Félix Moloua. Il l’a dit lors d’un point de presse conjoint avec le représentant de l’UE, Jean-Pierre Reymondet-Commoy.

Pour Félix Moloua, l’UE est l’un des plus grands donateurs de la République Centrafricaine. Cet engagement de 2.06 milliards d’euros lors de la table-ronde de Bruxelles le témoigne.

Il a souligné que c’est avec le soutien financier et technique de l’Union Européenne que son pays a pu élaborer le document. Celui-ci a servi de support à cette table-ronde de Bruxelles.

D’après lui, les besoins humanitaires demeurent énormes. Malgré une amélioration de la situation sécuritaire, l’accès aux populations en besoin à l’intérieur du pays reste extrêmement problématique.

L’Ambassadeur de l’Union Européenne, Jean-Pierre Reymondet-Commoy a, quant à lui, affirmé que l’UE continue de soutenir la Centrafrique. Il a mis en avant l’engagement de 2,06 milliards d’euros en faveur de ce pays. Allusion est aussi faite aux précédents travaux de collaboration entre les deux parties. Lesdits travaux visaient à définir les besoins et aides au gouvernement centrafricain. Ce, à travers son plan d’action national et de consolidation de la paix.

Par ailleurs, le diplomate européen est convaincu que ce plan permettra à la RCA d’évoluer. C’est-à-dire passer de la gestion de la crise à une approche de développement durable sur le long terme.

A noter par ailleurs que l’UE a salué le travail accompli ces derniers mois par les autorités centrafricaines de transition. Cela a permis des avancées décisives sur le plan politique, et en particulier le forum de Bangui, étape essentielle vers la réconciliation nationale. Ces efforts doivent se poursuivre, dans un esprit inclusif et responsable, pour mener la transition à son terme. La communauté internationale reste mobilisée pour permettre à la RCA de sortir de la crise.

Le but de ce point de presse était de faire la restitution de la table-ronde des bailleurs de fonds, du 17 novembre dernier à Bruxelles, qui a permis à ladite institution de faire des promesses d’importantes dons en faveur de la République Centrafricaine.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE