Centrafrique : Les Députés de Kaga-Bandoro dénoncent le laxisme de la Minusca

Centrafrique : Les Députés de Kaga-Bandoro dénoncent le laxisme de la Minusca

39
PARTAGER

Bangui – Le drame de Kaga-Bandoro continue d’indigner l’opinion nationale. Les Députés des trois circonscriptions de la ville ont dénoncé la complicité des Casques Bleus pakistanais et revu en hausse le nombre des morts.

Devant la tragédie dans le Chef-Lieu de la Nana-Gribizi, les trois Députés de ces circonscriptions ont dénoncé le laxisme de la Minusca et interpellé le Gouvernement pour que des mesures fortes soient prises.

Face à ce drame, Gallo Christ Eric, Député de la Circonscription N°1 de Kaga-Bandoro a déclaré « que la population est dans une situation catastrophique. Nous avons interpellé la Minusca pour sécuriser les civils, elle a promis de réagir, mais n’est pas intervenue. La population est sans protection, pourtant, il y a un fort effectif des casques Bleus à Kaga-Bandoro ». Il a ajouté que « la situation se dégrade du jour en jour. Même les donnés publiés par la presse sont fausses. Aujourd’hui nous sommes entre 200 à 300 morts, hier soir, c’était 217 et il y a eu encore des tueries toute la nuit».

Pour Gallo Christ Eric « les pakistanais sont complices des Séléka, parce qu’ils les approvisionnaient en munitions et continuent de le faire. Et je confirme les accusations du Ministre de la Sécurité publique à l’encontre des pakistanais. Aujourd’hui à Kaga-Bandoro, les éléments pakistanais de la Minusca favorisent l’entrée des ex-Séléka dans le milieu où se trouve les déplacés ».

Le Député déplore que la Division Protection Civile de la Minusca qui, pourtant s’était engagée à remplir sa mission « ne décroche pas leurs appels téléphoniques lorsqu’elle est interpelée. Il ya des vagues d’ex-Séléka venues de Kabo-Moyenne-Sido et basées à l’école Sainte-Thérése et Préfectorales qui préparent des attaques ».

Pour le Député Jean Louis Ndama de la 3e Circonscription, « la tragédie que vit Kaga-Bandoro aujourd’hui est révélatrice d’un complot international de déstabilisation de la RCA. Et dans un tel contexte, normalement, les premières autorités de la République devaient faire un discours fort pour frapper sur la table et demander le départ de la Minusca ». Pour lui, « ces autorités devaient aussi mettre les drapeaux en berne dans toute la république, car le bilan que donne la Minusca est faux : Il y a depuis hier 217 morts» Il conclut que « la tragédie de Kaga-Bandoro est celle de la RCA et il faut une mobilisation générale ».

Les trois Députés de Kaga-Bandoro dans une déclaration commune « Demandent à la Minusca de retirer purement et simplement les pakistanais à Kaga-Bandoro et le redéploiement des Forces de Défense et de sécurité sur tout le territoire».

Depuis quarante-huit heures, Kaga-Bandoro est secouée par les représailles des ex-Séléka sur la population civile après le meurtre de leur compagnon qui voulait dérober le groupe électrogène d’une radio locale. /Fleury Venance Agou

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE