Centrafrique : Des semences distribuées à 2000 ménages dans la Sangha-Mbaéré

Centrafrique : Des semences distribuées à 2000 ménages dans la Sangha-Mbaéré

24
PARTAGER

BAYANGA, 29 aout 2016(RJDH)–L’ONG nationale Coopération Internationale de l’Amertume et la pêche(COOIAP), a distribué du 20 au 27 aout 2016 des semences et outils agricoles à 2000  ménages dans la Sangha Mbaéré. Ce don s’inscrit dans le cadre d’appui aux groupes vulnérables après la crise.

Il s’agit des semences de maïs et d’arachides accompagnées des houes, selon le  président de l’ONG COOIAP, Caetano ThumbaDjuma, « nous avons apporté 34 tonnes aux groupements et à la population de la Sangha-Mbaéré. Au moins 2000 ménages ont bénéficié de cet appui qui vise à relancer le secteur agricole afin d’assurer la sécurité alimentaire », a-t-il précisé.

Plusieurs communes ont été touchées par cette distribution. Ce sont les ménages des communes de Bambio, Bilolo, Salo, Bayanga et celle de  Nola qui ont reçu cette aide « nous avons atteint les groupements de Anam, un village située à 45 Km après Nola, vers le Cameroun », a-ajouté le président de COOIAP.

Dans le village Anam où le RJDH s’est rendu, la population témoigne avoir reçu pour la première fois des semences « nous sommes dans la joie parce qu’enfin les semences sont arrivées jusqu’ici. C’est pour la première fois car, malgré l’état très dégradé des routes, cette ONG est venue pour nous distribuer ces kits », a témoigné Marc Mbali Metamba, chef du village Anam.

Marie Chantale Bengue, directrice administrative financière a confié que la mission de l’ONG COOIAP dans la Sangha-Mbaéré consistait aussi à renforcer la capacité administrative du bureau préfectoral ainsi que des groupements, « nous avons remis un ordinateur, une imprimante multifonctionnelle  et  un groupe électrogène au bureau préfectoral pour mieux assurer le renforcement de capacité des bénéficiaires dans les jours qui suivent», a-t-elle fait savoir.

C’est le deuxième passage de cette ONG dans la région. Le premier était consacré à la sensibilisation sur l’impact de l’homme sur  l’environnement et l’épidémie qui avait frappé les poissons dans la région. Les semences distribuées sont un appui de la FAO. /Didier Yetendji et Fridolin Ngoulou

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE